Fiche pays Venezuela

Venezuela

Intitulé officiel du pays : République Bolivarienne du Venezuela
Capitale : Caracas
Superficie : le Venezuela s'étend sur 916 445 km²
Population : le pays compte 27 223 228 d’habitants
Peuples et ethnies : on y compte 67 % de métis, 21 % de la population est d'origine européenne, 10 % d'origine africaine, et 2 % d'origine amérindienne à travers 28 ethnies différentes.
Langues : outre l'espagnol qui est utilisé par 92 % de sa population, d'autres langues amérindiennes qui sont issues des familles chibcha, arawak et tupi-guarani y sont également parlées.
Religions : on y compte 96 % de catholiques romains suivis de 2 % de protestants et pour finir, de 2 % d'autres religions.
Institutions politiques : le pays est une République.
Président par interim : Nicolás Maduro Moros depuis le 19 avril 2013.
Monnaie : le bolívar vénézuélien (VEF)


Histoire

Au départ, le Venezuela abritait plusieurs peuples qui étaient les Caraïbes, les Arawaks ainsi que les Cumanagotos.
En 1498, dans le cadre de son troisième voyage vers l'Amérique, le navigateur Christophe Colomb atteignit pour la première fois cette zone du globe. Par la suite, après que les Espagnols débutèrent en 1520 la colonisation des îles et régions côtières, Coro, la toute première colonie de grande importance, fut établie en 1527.



Géographie

Le territoire du Venezuela, dont la superficie se chiffre à 912 050 km², commence à partir des environs de l'équateur pour prendre fin au nord du onzième parallèle.
Le Venezuela, bordé au nord par la Mer des Caraïbes, possède à l'est des frontières terrestres avec la Guyane, au sud avec le Brésil, et à l'ouest avec la Colombie. Le pays comporte trois grandes régions : à son nord-ouest la côte et les Andes, les plaines en son centre, et le massif guyanais à son sud-est.

Sur le Pic Bolivar, culmine la pointe Septentrionale de la cordillère des Andes à 4 981 m d'altitude. Celle-ci entoure le lac Maracaibo pour se prolonger jusqu'à l'est du pays où elle longe la côte.
Les grandes plaines qui sont nommées Llanos (soit le mot "" plaines "" en espagnol) s'étendent au nord du bassin de l’Orénoque ainsi que de l'Apure et l'Arauca qui sont ses affluents. Le fleuve se jette ensuite dans la mer des Caraïbes en empruntant l'énorme et marécageux Delta Amacuro qui s'étale dans toute la région nord-est.
La partie sud du bassin de l'Orénoque, celle où coule sa rivière majeure le Caroní, est une région sauvage et très prisée par les touristes. On peut aller y admirer les chutes de Salto Angel, lesquelles, avec une hauteur de 979 mètres, sont considérées comme étant les plus hautes au monde.
Le Venezuela possède 72 îles qui sont réparties dans l'océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Celles-ci sont réunies dans les Dépendances fédérales et l'île de Margarita en est la plus importante.



Economie

En avril 2002, suite à une tentative de coup d’État, une grève générale paralyse le pays durant la production pétrolière nationale, et plonge son économie dans la récession. Les conséquences de cette crise économique furent terribles car désormais le taux de chômage national atteint presque 20 %, tandis que la pauvreté concerne 60 % des foyers.

Le fait que Chávez s’oppose au néo-libéralisme, et qu'il ait des liens qu'il garde entretenus avec Fidel Castro, déplaît fortement aux Etats-Unis. Mais ce n'est pas tout, Chávez a pour but de réussir à mener le Venezuela (membre de l'OPEP) vers l'optique d'une meilleure redistribution des richesses, et cela en profitant des capitaux amassés par les bénéfices pétrolifères et l'indépendance énergétique.
Par ailleurs, il souhaite également mener son pays, par le biais d'une révolution bolivarienne, vers le socialisme. A ce titre, nombreux sont les programmes sociaux (les missiones ) à se tenir dans les quartiers les plus défavorisés. Pourtant dans la réalité, Chávez n'a fait que renforcer son pouvoir, et le fossé séparant les riches des pauvres demeure toujours aussi béant.

En 2006, suite à sa réélection, Chávez qui a comme projet de faire décréter la propriété collective, fait voter une loi qui autorise d'élire un même président indéfiniment. Avant cela, le pays n'autorisait que 2 mandats successifs. Le patronat, estimant qu'un trop grand nombre de mesures était en contradiction avec le droit à la propriété privée, commence à mener une grève. C'est à partir de là que le programme de nationalisations commence à prendre de l'importance.
Enfin, le Venezuela est depuis l'année 2006 un membre actif du marché commun de l'Amérique du Sud (le Mercosur).



Haut
OBTENIR UN DEVIS

foo