Fiche Pays Kenya

Le Kenya

Intitulé officiel du pays : République du Kenya
Capitale : Nairobi
Superficie : 580 367 km²
Population : 127 288 419 habitants
Peuples et ethnies : Deux groupes ethniques prédominent à part quasiment égale. D'une part, on trouve les Merus, les Embus, les Luhyas et les Kikuyus, d'origine bantoue, et d'autre part, les Samburus, les Turkanas, les Pokots, les Kalenjins, les Luos et les Masaïs, d'origine nilotique. Le Kenya est également peuplé par les Boranas, les Somalis et les Ormas, d'origine couchitique.
Il existe des peuples dont la culture est mixte, bien qu'ils soient d'origine exclusivement bantoue. C'est le cas des tribus de la côte, telles que les Kambas, les Giryamas, les Taitas ou encore les Swahilis. Du fait de la colonisation, le Kenya est constitué également par des minorités d'origine indienne et européenne, et souffre de l'exode des populations provoqué par les affrontements au Soudan, lesquels résultent de la guerre civile, ou les conflits somaliens.
Langues : swahili, anglais
Religions : La religion qui s'impose dans le pays est le christianisme, avec une majorité de protestants s'élevant à 45 % pour 33 % de catholiques. Le reste de la population est de confession musulmane. Quelle que que soit leur religion, ce qui prédomine, ce sont avant tout les croyances ancestrales et populaires.
Institutions politiques : République
Président de la République : Mwai Kibaki
Premier ministre : Raila Odinga


Histoire du Kenya

Il est coutume de dire que le berceau de l'humanité se trouve dans la vallée du grand rift. En effet, c'est là qu'ont étés retrouvés de multiples fossiles d'hominidés, parmi lesquels des proconsuls découverts par Louis Leakey sur l'île de Rusinga, d'origine volcanique. Ces fossiles sont considérés comme les plus anciens, bien que d'autres permettent d'établir la présence, il y a 2,6 millions d'années, d'homo habilis et d'homo erectus sur le territoire kényan.
Les toutes premières populations descendant du nord s'installent dans la région vers 2000 avant J.-C. et parlent une langue couchitique. Viennent ensuite de l'ouest les peuples bantous à la fin du premier millénaire. Les derniers à s'installer, venant du nord-ouest, sont les peuples d'origine nilotiques qui gagnent la région dès 1500 après J.-C. Ce n'est qu'à partir du VIIe siècle que débutent les toutes premières colonisations, avec l'arrivée au bord des côtes des Arabes et des Perses.

Les Portugais arrivent à l'aube du XVIe siècle, mais leur domination est rapidement supplantée en 1698 par celle des sultans d'Oman. Visant à contrôler principalement la route des Indes et son commerce maritime, les colonisations se cantonnent surtout à la côte du Zanguebar, sans se propager à l'intérieur des terres. Les terres qui ont appartenu autrefois au sultan de Zanzibar passent sous protectorat allemand avec l'arrivée d'explorateurs, comme Eduard Carl Oscar Theodor Schnitzer qui colonise la totalité du pays. Puis l'Allemagne céde en 1895 cette colonie à l'Angleterre, suite à l'arrivée au Kenya en 1888 de la Compagnie britannique impériale qui s'implante en Afrique de l'Est.
Ce nouveau protectorat prend de ce fait le nom d'Afrique orientale britannique. S'en suit l'exclusion jusqu'en 1944 des Africains de toute participation à la vie politique directe ; les colons blancs accèdent pour leur part aux parties très fertiles des hautes plaines.

Entre 1952 et 1959, le soulèvement Mau-Mau s'oppose aux lois coloniales dictées par la couronne britannique, et peu à peu, les Africains sont autorisés à s'impliquer dans la politique gouvernementale du pays, et ce, afin que soit calmé tout mouvement contestataire. En 1957 ont lieu les toutes premières élections au conseil législatif pour les Africains.
En dépit du désir britannique de voir un groupe modéré au pouvoir, c'est Jomo Kenyatta du groupe Kenya African National Union (KANU) qui se retrouve à la tête du premier gouvernement, juste après que le pays ait retrouvé son indépendance, le 12 décembre 1963. Appartenant à la tribu des Kĩkũyũ, Jomo Kenyatta est un ancien captif du temps de la loi martiale, ce qui ne l'empêcha pas l'année suivante de devenir le tout premier président de la République.

Suite au décès de Kenyatta survenu le 22 août 1978, c'est Daniel Arap Moi, le vice-président, qui officie en tant que président intérimaire, avant d'être officiellement élu à la tête du pays en octobre, et après avoir également été élu à la présidence du KANU en étant le seul candidat. Kalenjiin et non pas Kĩkũyũ, il reste à la tête du pays jusqu'en décembre 2002, lorsque de nouvelles élections amènent Mwai Kibaki, ancien vice-président de Moi et chef d'une coalition de tous bords, à remporter tous les suffrages et devenir à son tour président.
Bien qu'allié aux Etats-Unis, le Kenya connaît de graves tourments, d'une part lors de son combat contre les islamistes somaliens installés à l'est du pays et suite à la réélection de Mwai Kibaki qui ne fait pas l'unanimité. D'autre part, le Kenya subit une crise alimentaire sévère provoquée par l'augmentation du prix des denrées alimentaires de base ainsi qu'une grande sécheresse qui s'abattent sur le pays.


Géographie du Kenya

Le Kenya offre une grande diversité de paysages, mixant montagnes, grandes savanes et côte maritime le long de l'océan Indien.
La partie la plus vaste est formée par la vallée du grand rift, dont la longueur s'élève à 9 500 km sur 40 et la largeur à 60 km, allant de la mer Rouge au Zambèze. Dans certaines zones, il y a même des dénivelés très importants.
Le pays compte trois des plus hauts sommets d'Afrique, avec le Kilimandjaro, le mont Elgon ou encore le mont Kenya, ainsi que la plus vaste forêt africaine, la forêt Mau.


Economie du Kenya

La situation économique du Kenya est plutôt florissante grâce à une agriculture qui génère un quart du PIB du pays et qui s'est toujours bien maintenue depuis son développement. Ce sont toujours les Britanniques qui dirigent les exploitations agricoles les plus importantes du pays. Depuis que le Kenya est devenu indépendant, il a su maintenir son économie.
Le coup d'Etat de 1982 et l'attentat perpétré contre l'ambassade américaine portèrent un coup à l'activité touristique du Kenya qui s'affichait jusqu'alors comme étant la première destination d'Afrique et qui parvenait à compenser, grâce au tourisme justement, l’effondrement des cours du thé et du café. De nos jours, la situation est redevenue stable, même si l'Afrique du Sud et la Tanzanie deviennent de sérieux concurrents.


Haut
OBTENIR UN DEVIS

foo