Informations Covid-19

Comment se loger pendant votre séjour au Brésil

L’hébergement au Brésil

* prix à partir de sur une base 2 personnes

Pendant votre séjour au Brésil, vous trouverez une large gamme hôtelière, allant des auberges aux hôtels de luxe, en passant par les pousadas familiales. Parfois, vous trouverez des chambres pour aussi peu que 5 euros (19 réals brésiliens) par nuitée ; mais en réalité, une chambre double au confort moyen vous coûtera 8 et 12 euros. Le prix d’une chambre confortable varie en fonction des villes (Rio étant considérablement plus cher), mais une trentaine d’euros vous suffira pour trouver le logement de vos rêves. Comme c’est souvent le cas, ceux qui voyagent seuls ne seront pas gâtés, puisqu’ils paieront généralement presque le même prix qu’une chambre double. Quelles que soient la catégorie de l'établissement, la ville choisie, ou la période de vos voyages, vous devrez toujours réserver une chambre pour un minimum de 4 jours.

Dormir dans un hôtel au Brésil

Les établissements hôteliers vont des simples hôtelleries aux appartements de luxe. Généralement, dans les lieux incontournables du Brésil comme Rio de Janeiro ou Sao Paulo, les tarifs sont plus élevés. Un système de classification veut que les hôtels 5 étoiles soient les plus confortables. Mais l’absence d’étoiles ne signifie pas nécessairement un établissement en mauvais état : cela dépend aussi des exigences administratives telles que la largeur des cages d’ascenseurs, la surface de la cuisine… Les hôtels brésiliens offrent une large gamme de chambres, avec des différences de prix significatives pour répondre aux attentes de tout le monde : le quarto (chambre sans salle de bain), l’apartamento (chambre avec douche), l’apartamento de luxo (chambre équipée de frigo), le casal (chambre double), et le solteiro (chambre simple). Dans un établissement adoptant le système de classification, un apartamento est équipé de téléphone, de climatisation (ou d’un ventilateur) et de télévision câblée.

Même les hôtels low-cost sont désormais équipés de WiFi, au moins dans le hall. Aussi, les établissements 3 étoiles équipent leur chambre standard d’un accès WiFi ou d’une TV câblée ; mais vous devrez souvent payer un petit supplément. Enfin, les formules hôtelières incluent souvent un petit-déjeuner constitué de gâteaux, céréales, charcuterie, fromages, pains variés, jus de fruits ou encore des fruits tropicaux. Les prix des chambres varient largement suivant les régions : en moyenne, une chambre 1 étoile commence dès 7 euros, tandis qu’une chambre 3 étoiles se loue à partir de 20 euros.

Les pensoes, postos et pousadas

Dans une gamme de prix légèrement supérieure se trouvent les petites pensions familiales appelées localement « pensoes », hébergements inconnus en France ! Certaines ne sont pas plus attrayantes qu’un dortoir, tandis que d’autres sont plus conviviales que de nombreux hôtels. En réalité, les pensions familiales sont souvent meilleures dans les petites villes que dans les grandes agglomérations comme Rio de Janeiro. Loger dans des « pensoes » est l'expérience parfaite pour découvrir la vie locale des habitants.

Dans le sud du Brésil, d’innombrables « postos », des gares routières situées en périphéries, comportent des chambres bon marché, mais généralement propres et bien entretenues. Vous trouverez également des « pousadas » qui, comme les « pensaos », sont détenues par des familles, mais habituellement moins chères qu’un hôtel. Ces familles vous donneront toujours de précieux conseils pour découvrir les différentes destinations brésiliennes !

Dans certaines petites villes, comme Paraty et Ouro Preto, les pousadas constituent la majeure partie des offres hôtelières. En revanche, en Amazonie et au Mato Grosso, elles sont constituées de pavillons de fazenda, spécialement conçus pour les marchés écotouristiques en expansion.

Les auberges et le camping

En termes de prix et de qualité, au bas de l’échelle se trouvent les dortoirs situés près des gares routières et dans les banlieues. Ces petits logis très basiques sont extrêmement bon marché, mais généralement peu recommandables et parfois dangereux. Évitez-les à tout prix à moins que vous n’ayez pas le choix.

Pour quelques euros en plus, vous pourriez dormir, dans de meilleures conditions, dans une auberge de jeunesse, une « albergue de juventude » (ou « casa de estudante »), où le coût par nuitée est de 5 à 10 euros par personne. Implantées dans les grandes villes, les auberges sont très bien entretenues, et situées souvent dans des immeubles restaurés. Seulement, la quantité de demandes dépasse de loin l’offre à certaines périodes de l’année (juillet, décembre et février).

Le camping est une activité omniprésente, surtout sur la côte près des plus grandes plages. La plupart du temps, les loueurs de camping proposent des infrastructures de base (eau, toilettes, simple restaurant) appréciées par les jeunes Européens, Argentins et Brésiliens. Mais si vous recherchez des établissements plus complexes, certains loueurs proposent des fourgonnettes ou des grandes tentes à l’arrière de leurs voitures. N’hésitez pas à utiliser votre propre tente, où à en louer une, pour passer des nuits dans les régions écotouristiques comme l’Amazonie et le Pantanal.

Seulement, la sécurité de vos biens reste un problème dans un pays où le taux de criminalité est assez conséquent. Il vous faut faire preuve de prudence avant de camper à l’extérieur des villes ou des sites touristiques. Et si possible, campez si vous êtes venus en groupe et que vous avez souscrit des assurances locales en matière de sécurité.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS