Informations Covid-19

Transports en commun au Sri Lanka

Quiconque est déjà allé au Sri Lanka vous dira que l'une des meilleures aventures qu'il y est donné de vivre est le voyage en train. De Kandy à Haputale, Ella, Nanu Oya,... Des paysages tellement singuliers que les mots échouent à décrire. Le déplacement est en train est un incontournable mais d'autres moyens de transport comme le tuk tuk ou le bus offrent également des expériences inoubliables...

* prix à partir de sur une base 2 personnes

Les transports en commun au Sri Lanka : informations générales

Le trajet le plus chargé du pays est celui qui relie Colombo jusqu'à la côte sud. Ce trajet peut être effectué autant en bus qu'en train. Pour gagner du temps pour se rendre au Sri Lanka, il existe une autoroute plus récente, la Southern Expressway ; elle relie Colombo à Matara (via Galle). Un gain de temps non négligeable.

Pour apprécier de beaux paysages, grimpez dans un wagon en direction de Haputale, Ella et Nanu Oya. Si vous vous trouvez vers le Triangle culturel et à Kandy, il est plutôt conseillé de louer un véhicule avec chauffeur. Sinon, la visite des sites risque fort de prendre beaucoup de temps (liaisons peu pratiques). Concernant l'état des routes de façon générales : elles sont majoritairement goudronnées et en bon état, refaites pour la plupart par le gouvernement. Leur état peut cependant se dégrader passablement après l'épisode de mousson, à cause de la formation de nids-de-poule.

Se déplacer en bus au Sri Lanka

Sur l'île, vous trouvez des compagnies d'autocars pour effectuer de nombreux déplacements, courts ou longs. Le réseau existant couvre tout le pays, ce qui permet de relier facilement toutes les destinations possibles. Si vous avez besoin de faire des trajets rapides, l'autocar est une bonne solution. Elle convient moins si vous avez besoin de relier une destination plus lointaine. En effet, l'état des véhicules laisse souvent à désirer, ce qui rend le voyage peu confortable. De même, c'est aussi la conduite des chauffeurs qui peut être assez inconfortable, ce qui ne rend pas le déplacement des plus sympathiques. Le pays compte une compagnie gouvernementale (SLTB ou CTB, avec autocars de couleur rouge) et de nombreuses compagnies privées.

Les villes principales comme Galle possèdent toutes une ou plusieurs gares routières avec un bureau de renseignement pour les horaires. Il est en effet très rare que les horaires soient visibles et affichés. Bien entendu, les contrôleurs sont tous disponibles pour vous renseigner et vous indiquer la bonne zone de départ du bus souhaité. Le paiement s'effectue directement dans l'autocar ; rares sont les cas où on vous facture un prix différent de votre voisin, mais cela peut arriver néanmoins.

En tous les cas, les prix restent parmi les plus abordables au monde. Les autocars ne sont pas dotés de galerie ou de soute ; il peut donc arriver que l'on vous refuse l'accès si vous êtes trop nombreux et que vous transportez de nombreux bagages avec vous. Il peut arriver que le contrôleur vous demande de payer un billet pour un siège où vous auriez posé votre sac. Les liaisons intercity ne comportent généralement pas d'arrêt entre les villes principales. Cela rend les trajets plus agréables, car ils respectent l'horaire et disposent d'un nombre de sièges correspondant au nombre de passagers. Ne vous asseyez pas sur les sièges se trouvant juste derrière le chauffeur : ce sont des places réservées aux moines.

Voyager au Sri Lanka en train

Totalisant 1500 km sur l'ensemble du territoire, le réseau ferroviaire du Sri Lanka est en constante évolution et rénovation. Voyager par les rails est agréable, compte tenu des beaux paysages, du mode sécurisé assuré pour les voyageurs et grâce à l'ambiance qui règne au fil des wagons. Il faut accepter une propreté parfois discutable et des horaires rarement respectés, mais le charme prend le dessus avec les fabuleux paysages que vous pouvez découvrir au fil du voyage.

Vous avez le choix entre trois classes, dans tous les trains. Dans les wagons de 3ème classe, vous voyagez sur des banquettes sommaires, en skaï ou en bois. Les wagons de 2ème classe sont équipés de banquettes en tissu ou en skaï. Dans ces 2 classes, les sièges ne sont pas garantis, en raison de la haute fréquentation. La 1ère classe est aussi appelée la classe panoramique. C'est assurément celle où vous pourrez le plus profiter du voyage et des incontournables au Sri Lanka. Si les locaux ont l'habitude de s'asseoir sur le marchepied ou en passant la tête par la fenêtre, nous vous invitons à ne pas les imiter. Des obstacles peuvent survenir à tout moment.

Comme pour le bus, le prix des billets est particulièrement avantageux, ce qui rend ce mode de déplacement très populaire. Vous pouvez réserver votre place en avance sur Sri Lanka Railways jusqu'à 45 jours avant le départ. En pleine saison, les places assises sont vite réservées. Rendez-vous dans les gares pour procéder aux réservations.

Les autres moyens de transport au Sri Lanka

Aller au Sri Lanka en avion est le mode de déplacement le moins économique (maximum 250 $), mais il reste abordable en comparaison avec la France, et permet d'opérer vos déplacements très rapidement (pas plus d'une heure). Il est important de bien se renseigner avant le départ, en raison des conditions météorologiques (mousson, brume). Dans de bonnes conditions, votre vol vous permet de profiter des beaux paysages côtiers ainsi que des montagnes. Les liaisons locales à bord d'hydravion sont assurées par Cinnamon Air et SriLankan Airlines.

Les fameux triporteurs "tuk-tuk" ou "rickshaws" sont très pratiques pour vous déplacer en ville sur des petites distances. A l'arrière du chauffeur, 3 personnes peuvent s'asseoir. Avant de monter, prenez soin de négocier le prix de la course (en moyenne 50 Rp par kilomètre).

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS