tour_domain_name: vietnam
tour_domain_name: vietnam
tour_domain_name: vietnam
tour_domain_name: vietnam
tour_domain_name: vietnam
Quand partir au Cambodge | Prestige Voyages au Vietnam

Quand partir au Cambodge

Étant un pays tropical, le Cambodge ne connaît que deux saisons à savoir l’hiver qui dure de novembre à mars et la mousson d’été qui va de mai à octobre. Avec une température qui varie de 25 à 30 °C, l’hiver est relativement sec. En revanche, pendant la mousson d’été, la chaleur est infernale (plus de 35 °C) et le temps très humide. En fin de journée, les grandes villes ont droit à des pluies violentes, mais courtes. À une certaine période de l’année, les inondations frappent certaines localités aussi, prudence est de rigueur. Pour résumer, la chaleur est présente en perspective au Cambodge, mais elle est nettement plus supportable en hiver.

Quelle est la saison idéale pour s’envoler pour le Cambodge ?

Rassurez-vous, la météo au Cambodge est très prévisible et aussi très uniforme. Si vous désirez éviter la mousson d’été, sachez qu’elle se retire au début du mois de novembre au nord et entre le milieu et la fin du mois pour la région Centre-Sud.

Dans les régions intérieures du pays, les pluies oscillent entre 1300 et 1800 millimètres par an. La région la plus pluvieuse n’est autre que le sud-ouest, tout près du golfe de Thaïlande où les précipitations dépassent facilement les 2000 millimètres par an. Cette forte affluence de la pluie est stimulée par les vastes étendues de forêts dans cette zone. Dans les montagnes, le climat est un peu plus frais.

Du mois de mai à octobre, la mousson du sud-ouest est dominante. C’est donc la saison des pluies. Pendant, cette période, les pluies sont fortes, mais très courtes et elles s’accompagnent des violentes bourrasques. En fait, partir au Cambodge pendant cette période est tout à fait possible, mais attendez-vous à vivre la période la plus chaude de l’année. Partir au Cambodge durant la mousson du sud-ouest est tout de même une superbe idée, dans la mesure où la végétation est très verte et que les chutes d’eau sont très abondantes. Par ailleurs, les sites touristiques ne sont pas assaillis par une armée de touristes. Cela suppose que vous pouvez profiter de toutes les attractions à fond.

La saison sèche qui apporte que très peu de pluies va de novembre à mars-avril. Au cours de cette saison, la température est très agréable. En revanche, cette période n’est pas tellement conseillée si vous prévoyez de faire des descentes sur les eaux. Les rivières et les cours d’eau sont pratiquement impraticables même pour les petits bateaux. Visiter le Cambodge pendant la saison sèche apporte plus de confort. Vous n’aurez pas besoin de vous encombrer avec des capes de pluie. Par ailleurs, les routes sont praticables, aussi bien pour les voitures que les engins à deux roues.

Le Cambodge a tellement à offrir à ses visiteurs, notamment en matière de découvertes culturelles. Ainsi, la meilleure période pour découvrir ce pays va de novembre à février. Le soleil est très présent malgré les premiers orages.

Si vous prévoyez de faire un trip sur tout le territoire, en commençant par le nord pour ensuite atterrir dans le sud, la fin du mois de janvier est l’occasion parfaite pour profiter des meilleures conditions climatiques. Aussi, cette période coïncide avec le Nouvel An chinois qui se fête également dans les villes et les villages du Cambodge. Ce sera pour vous le meilleur moyen de vous immerger totalement dans la culture cambodgienne.

La fin de la mousson est un phénomène naturel qui se fête en grande pompe par les Cambodgiens. En effet, ce phénomène est unique au monde. Un peu vers la fin d’octobre, l’écoulement de la rivière Tonlé Sap change brusquement de sens au moment où l’eau du Delta du Mékong en crue va directement se déverser dans son lit. Ce spectacle qui ne se produit qu’au Cambodge est à voir au moins une fois dans une vie.

Si vous souhaitez partir au Cambodge avant tout pour dépenser de l’énergie, le mois de décembre coïncide avec le semi-marathon international d’Angkor Vat.

Il tient de préciser que le Cambodge peut être affecté pour les typhons ainsi que les cyclones tropicaux du Pacifique occidental. Certes, ces phénomènes climatiques sont assez rares, mais pas inexistants. Avant de parvenir au Cambodge, les typhons doivent encore passer par le Viêtnam et le Laos. En d’autres termes, ils seront assez affaiblis, mais il n’empêche qu’ils apportent toujours leurs lots de pluies, de vents et peuvent causer des inondations. En principe, dans le Pacifique Sud, les typhons viennent toujours entre juin et décembre, mais ils n’arrivent au Cambodge qu’en mi-octobre et en mi-novembre.

En bref, il faut chaud toute l’année au Cambodge. Dans votre valise, vous devez avoir des shorts, des t-shirts, des chemisettes, des sandales, des chapeaux, des casquettes de préférence en coton. Pour les accessoires, vous devez emporter dans votre trousse des crèmes solaires, des lunettes de soleil. Il tient tout de même de préciser qu’un pull ou un léger imperméable seront de rigueur. Le Cambodge météo est prévisible, mais autant prendre quelques mesures.

Quels sont les endroits du Cambodge qu’il faut impérativement inclure dans le circuit ?

Bien qu’il ait été abîmé par la guerre, le Cambodge a tout de même pu garder d’impressionnantes traces de son histoire. Cela se remarque à travers les vestiges laissés dans les immenses villes coloniales comme Kâmpôt ou Battambang. Par l’absence d’entretien, la nature s’est beaucoup mêlée aux incroyables monuments. Si c’est la première fois que vous partez au Cambodge, voici les zones par lesquelles vous pouvez commencer votre périple.

L’est du Cambodge est une région très visitée toute l’année en raison de ses formidables paysages. Cette zone est assez rurale, mais elle en vaut le coup. Vous allez aimer traverser les rizières et voyager entre les superbes palmeraies. En remontant plus au nord, vous allez être confrontés à aux superbes paysages montagneux du Mondolkiri ou du Ratanakiri. Entièrement couverts de forêts, ces espaces montagneux sont le refuge d’espèces animales et végétales qui sont endémiques à la région. Saviez-vous qu’il y avait des dauphins au Cambodge ? Si vous désirez profiter de ces mammifères, n’oubliez pas de bifurquer vers le lac d’eau douce de l’Irrawady qui est l’une des attractions les plus populaires parmi les touristes. Durant le périple, ne manquez pas de visiter et de séjourner dans les villages des minorités ethniques des environs.

Le nord et l’ouest du Cambodge sont également de formidables zones touristiques. Cette région a été rendue célèbre par le lac Tonlé Sap qui est entouré par de petits villages typiques cambodgiennes. À titre de précision, cette région comprend aussi les monts Cardamomes et les monts Dangkrek qui abritent des superbes temples préangkoriens à l’exemple du Prasat Preah Vihear ou bien le Bantey Chhmar. Rappelons que le temple d’Angkor Vat se localise également dans cette région. Si vous désirez vous immerger totalement dans la culture ouest-cambodgienne, c’est auprès de Battambang que vous devez absolument vous rendre. Les patrimoines et les lieux d’intérêts y sont très riches.

Phnom Penh est une ville, mais vu son importance, nous avons décidé de la classer parmi les zones touristiques à ne pas rater du Cambodge. Une fois sur place, vous découvrirez que cette cité est un véritable melting-pot de couleurs, de sons, de saveurs et d’animations. Oui, la circulation y est très dense, mais cela ne posera aucun souci particulier. Vous pouvez toujours vous frayer un chemin vers votre destination. Si vous n’avez pas la phobie des engins à deux roues, eh bien, les mobylettes vous seront d’une aide précieuse. La culture cambodgienne à Phnom Penh a été préservée ou presque. Les moines qui défilent dans leurs tenues traditionnelles ne cessent de séduire. Il en est de même pour les bars au décor très bucolique et les restaurants de rues qui proposent des menus qui ne laissent personne de marbre.

Si vous désirez commencer par le sud, Sihanoukville est la ville que vous devez absolument inclure dans votre circuit. Cette station balnéaire, qui n’a rien à avoir avec celles que vous avez l’habitude de voir en Europe est unique en son genre. Dans la foulée, vous pouvez prendre vos déjeuners et diners dans les fameux bars de cette petite ville. Vous pouvez aller plus loin et découvrir la superbe ville coloniale de Kâmpôt qui ne manquera pas de vous séduire avec son aspect très Far West. Tout près de Kâmpôt, vous avez les plages paradisiaques et les magnifiques îlots de Koh Rong. Le littoral cambodgien n’est pas très populaire, et c’est mieux ainsi. Si les plaisanciers viennent à découvrir ces coins de paradis en bord de mer, elles deviendront en quelques années la cible d’un tourisme de masse.

Le Cambodge est indissociable au phénomène khmer. D’ailleurs, ce phénomène possède sa propre région qui est Kratié. Cette zone a pendant des années été isolée, jusqu’à ce que sa route principale ne soit complètement construite. Organisée autour des bras du Mékong, cette région est un passage obligé si vous désirez partir pour Irrawady pour observer les dauphins d’eau douce qui ressemblent étrangement aux bélugas. Passionnés de faune et de flore, profitez de votre voyage au Cambodge pour apprécier ces dauphins qui sont en danger critique d’extinction.

Les baroudeurs auront beaucoup de choses à découvrir dans le Ratanikiri qui est considéré comme la région la plus sauvage au monde. Cette contrée a pendant longtemps attiré les aventuriers. Très reculé, le Ratanikiri a été le terrain privilégié par toutes les guérillas qui ont sévi au Cambodge. Les Khmers l’ont utilisé pour former leurs premières troupes dans les années 60 et avant eux, elle fut un vaste camp pour les armées nord-vietnamiennes qui ont travaillé dans le tracé de la piste Hô Chi Minh. Le tourisme commence à y être très bien vu et accueilli par les populations autochtones.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS