-->

Le monde du risque naturels dans un pays tel que la Chine

Les risques naturels les plus redoutables en Chine

Historiquement, la Chine n’est sûrement pas à l’abri du fléau des catastrophes naturelles. Si le séisme de Gorkha, survenu en 2015, a été la catastrophe naturelle la plus fracassante dans la région du Népal en près de 100 ans, on constate néanmoins que les soins de santé et les efforts de l’État pour reconstruire la région ont été renforcés. À la suite d’une catastrophe de cette ampleur, vous vous demandez probablement quelles catastrophes pourraient survenir durant votre séjour. Tout d’abord, rappelons que sur les 10 catastrophes les plus meurtrières jamais enregistrées dans le monde, 5 sont survenues en Chine. Aucune région du pays n’est épargnée par les inondations et séismes. Bien sûr, les bâtiments et infrastructures modernes sont moins sujets aux inondations d’antan. Et pourtant, chaque année, certaines régions, en particulier celles situées le long des rivières ou deltas côtiers, sont aux prises avec de fortes pluies et inondations. Par ailleurs, il n’est pas facile de prévoir les problèmes. La situation est particulièrement complexe, puisque de nombreux types de catastrophes se produisent dans des régions géographiquement distantes, ce qui rend la prévention et la réduction des risques plus difficiles.

Les inondations en Chine

À Shanghai, les inondations sont particulièrement calamiteuses. Entre les fortes pluies, l’emplacement de la ville sur un delta côtier et la forte densité de population sur le littoral, Shanghai est classée parmi les villes les plus susceptibles d’essuyer des inondations. En 2013, les pluies les plus fortes depuis un demi-siècle ont inondé plus de 600 ménages dans la région, perturbé le trafic routier et même tué deux personnes, électrocutées après avoir essayé de traverser une zone inondée. Ici, on se souvient aussi d’une série de typhons en été 2005, ayant tué plus de 100 personnes dans l’est, obligeant Shanghai et d’autres villes voisines à adopter des mesures d’évacuation à grande échelle. Malheureusement, les études récentes ont montré que les possibilités d’inondations de Shanghai est non seulement élevé, mais croissant, et ne s’abaissera pas en raison du réchauffement climatique et des effets nuisibles à l’environnement qui engendrent des tempêtes de plus en plus puissantes. La solution de rechange consisterait, selon de nombreux analystes, à investir davantage dans les mesures de protection contre les inondations, dont le déploiement et le développement de murs anti-tempêtes, d’abris anti-inondations et des réglementations plus strictes en matière de construction. Jusqu’à la prise d’une mesure de protection concrète, vous devez donc être prêt à prendre des précautions individuelles pour rester aussi en sécurité que possible en cas d’inondation.

Les risques d’épidémie

Outre les inondations, l'empire du milieu est également exposée au risque de maladies contagieuses qui constituent une catastrophe naturelle très meurtrière. Le risque n’est pas à écarter dans de nombreuses régions, mais les plus grandes villes d’Asie, dont Hong Kong, Pékin et Shanghai, y sont particulièrement exposées en raison de la forte densité de population. Pour vous protéger d’une catastrophe pandémique, l’idéal serait de souscrire à une assurance-maladie qui vous fournit des services d’urgence : hospitalisation, consultation chez un spécialiste, traitement, visites médicales. Pour un maximum de sécurité, il est même possible de souscrire une assurance voyage chine qui inclut une couverture d’évacuation et de rapatriement. De cette manière, vous pouvez, en cas de maladie, vous faire transporter vers un établissement agréé en France afin de recevoir des soins spécifiques.

Les séismes en Chine

À l’instar des pandémies, des typhons et des inondations, les tremblements de terre constituent également la bête noire des voyageurs. Heureusement, une assurance-santé internationale peut s’utiliser pour bénéficier d’une évacuation médicale, couvrir les frais d’ambulance ou le rapatriement des biens restés sur place. Les sinistrés du tragique séisme du 25 avril au Népal étaient sans doute reconnaissants d’avoir détenu une assurance-santé. On prédit alors que suite à ce séisme, de plus en plus de voyageurs, et plus particulièrement les Népalais eux-mêmes, penseront à la souscription d’une assurance médicale. L’origine du problème, c’est principalement le vaste réseau de failles qui traverse le pays, et les villes du sud-ouest et Pékin sont les plus exposées à ce risque. Plus de 300 personnes dans la province du Yunnan ont péri lorsqu’un séisme de magnitude 6,1 a frappé la ville. En 2008, un tremblement de terre localisé dans la région voisine du Sichuan a fait près de 80 000 morts et des millions de blessés, ce qui souligne encore une fois les dangers des séismes. En effet, le séisme tragique survenu au Népal nous rappelle douloureusement que les catastrophes sont difficiles, voire impossibles à prévoir. C’est pourquoi il est indispensable de redoubler de prudence en choisissant soigneusement les zones touristiques que vous visiterez, en appliquant les mesures de sécurité en vigueur et, bien évidemment, en souscrivant à une assurance-voyage au départ de France, couvrant les soins voire le rapatriement en cas de danger sans rencontrer aucun problème en douane.
Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS