Informations Covid-19

Culture au Brésil

La vie culturelle

* prix à partir de sur une base 2 personnes

La culture brésilienne est assez typique, même en comparaison avec d’autres pays sud-américains. Elle va bien au-delà de la langue portugaise et des étiquettes coloniales. Si la danse et la musique ont influencé la nation, c’est la société elle-même qui s’est largement diversifiée pour créer cette connaissance cosmopolite. En vérité, ce sont les cultures des Africains, des Indiens autochtones et plus tard des Portugais qui ont façonné ensemble la société moderne.

La culture portugaise est de loin la dominante de ces influences : c’est d’elle que les habitants ont tiré leur langue, leur religion principale et la plupart de leurs coutumes. Même si la population indienne est aujourd’hui statistiquement inférieure, le tupi-guarani, la langue de nombreux Indo-brésiliens, influence encore fortement la langue nationale. De leur côté, les influences africaines prédominent le long de la côte entre le nord-est et Rio ; elles incluent l’alimentation traditionnelle, les religions, la musique et la danse populaire, en particulier la samba.

Il est utile de souligner que les influences culturelles européennes et américaines ont particulièrement concurrencé la culture propre aux brésiliens. Cependant, les populations ont su préserver leurs traditions ancestrales et continuent de persévérer dans leurs créations artistiques.

Les institutions culturelles

L’Académie brésilienne, dont le siège est à Rio de Janeiro, est considérée par beaucoup comme la référence la plus prestigieuse de la culture du pays. La bibliothèque nationale, fondée en 1810 avec 60 000 volumes issus de la bibliothèque portugaise, contient aujourd’hui des millions de livres et écrits. Parmi les musées d’histoire, citons le musée de la République (fondé en 1960 dans l’ancien palais gouvernemental), le musée historique national (1922) et le musée impérial de Petropolis (1940). Le musée d’art moderne de Rio est de renommée internationale. Et les deux villes possèdent toutes deux de grands musées d’anthropologie et de nombreux théâtres. Si vous réservez vos hôtels Brésil dans l’une de ces 2 villes mythiques, vous ne manquerez pas d’activités ! L’orchestre symphonique de l’État de São Paulo (fondé en 1953, puis réorganisé en 1972) est une institution remarquable pour les arts de la scène. Enfin, étant une nouvelle ville, Brasilia n’abrite quasiment aucun centre culturel majeur.

La littérature et la langue brésiliennes

Le Brésil est le berceau de beaucoup de figures littéraires de renommée mondiale, dont les écrits sont considérés plus riches que ceux du Portugal en matière ethnique et régionale. Joaquim Machado d’Assis, fils d’une esclave affranchie, était l’une des principales voix brésiliennes du 19e avec ses romans romantiques. Au 20e siècle, le nord-est, quant à lui, se fait connaître à travers un éventail de superbes écrits, dont celui de Gilberto Freyre sur la vie d’esclave, les tragédies de Graciliano Ramos sur le quadrilatère de la sécheresse, les récits de Joao Guimarães Rosa sur la violence, ainsi que les nouvelles de Jorge Amado sur la production du cacao de Bahia. Enfin, les contes d’Erico Verissimo ont été également traduits en plusieurs langues.

La langue officielle du Brésil est le portugais, parlé par l’écrasante majorité de la population, bien qu’une minorité de peuples autochtones et d’immigrants ne parle pas la langue. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le portugais brésilien diffère bien du portugais européen, en raison de nombreux mots et expressions empruntés aux langues africaines et autochtones. À bien des égards, ces différences sont comparables à celles entre l’anglais britannique et américain. Outre le portugais, le Brésil vit également dans plus de 180 langues autochtones, parlées essentiellement dans des régions reculées. Enfin, certaines communautés parlent d’autres langues européennes, comme l’allemand, l’italien et le français.

Les us et coutumes

En règle générale, quel que soit le niveau de vie au Brésil, les habitants sont des gens ouverts et amicaux ; et cela se reflète dans leur comportement avec les étrangers. Lors d’une conversation, attendez-vous à ce qu’ils soient très animés et engagés. Ici contrairement en France, les interruptions et les exclamations, lorsque quelqu’un d’autre parle, ne sont pas nécessairement grossières, car elles montrent votre engagement dans la conversation. Dans vos contacts quotidiens, gardez toujours à l’esprit que la proximité et le contact physique sont indispensables, et que vous devrez maintenir un contact visuel suffisant tout en parlant à autrui.

La famille est un composant essentiel de la culture, et de nombreuses entreprises brésiliennes sont d’ailleurs familiales. Lorsqu’une famille vous invite chez elle, il serait d’usage que vous apportiez un petit présent, tel que du vin ou des fleurs. Composants également indissociables, la musique et la danse constituent un héritage sacré pour les habitants. Peu d’événements au Brésil représentent la culture plus que le célèbre Carnaval. Il s’agit d’un festival annuel populaire qui a lieu en février. Les coutumes varient largement d’une région à l’autre, mais la samba et les autres parades colorées sont très courantes dans les grandes villes.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS