Informations Covid-19

Population Cuba

Cuba est l’une des destinations les plus intéressantes du monde avec ses décennies d’histoire, de tourmente, d’évolution et de persévérance. L’embargo des USA en 1962 à lui tout seul suffit pour susciter l’intérêt des touristes occidentaux à visiter cette destination idyllique. Avec un peuple ethniquement diversifié, réparti essentiellement dans les grandes villes, Cuba est la 17e plus grande île de la planète par sa superficie, habitée ces temps-ci par quelque 11 millions d'âmes. Pour mieux comprendre la situation actuelle du pays et bien préparer votre séjour, retrouvez ci-dessous toutes les infos utiles sur la population.

Une nation multiethnique

Cuba est un État multiethnique qui abrite des gens d’origines ethniques différentes. Pour une population totale de plus de 11 millions de personnes, 76 % des gens vivent dans les zones urbaines, pour une densité moyenne de 102 habitants par km2. Le plus étonnant, c’est que plus de 20 % des Cubains vivent à La Havane, et environ 10 % vivent à Santiago et à Holguín. De descendance espagnole, noire africaine et asiatique, les gens sont d’origine mixte africaine et européenne. Les Cubains sont sociables, amicaux, chaleureux et très accueillants. Vous en rencontrerez rarement qui ne soient pas heureux de sortir, ou qui n’adorent pas la musique, la danse ou le rire. Ces gens aiment plaisanter et affrontent généralement leurs problèmes avec une attitude positive. Il est difficile de réaliser la différence entre la rue et la maison, puisque la plupart des portes sont grandes ouvertes et que la vie sociale se déroule essentiellement dans les rues et sur les balcons. Ici, on a une vision désinvolte du temps, et la ponctualité et les horaires sont des notions pratiquement inexistantes. Enfin, la famille est au cœur de la culture cubaine ; on cherche constamment du soutien et de la communauté auprès de ses proches.

Une origine amérindienne

Les premiers habitants étaient des Amérindiens appartenant aux tribus de Taino et de Ciboney, lesquelles sont originaires du sud, du centre et du nord de l’Amérique. À l’époque, chaque peuplade se spécialisait dans l’agriculture et la cueillette. Cependant, cette existence si paisible a changé radicalement lorsque le célèbre Christophe Colomb conquiert l’île en 1492 pour l’attribuer au Royaume d’Espagne. Près de 20 années plus tard, la première colonie espagnole se fonde à Baracoa, près du célèbre Guantanamo Bay des USA. À l’instar des autres Européens de l’époque, les Espagnols ont asservi la population locale, et pour les 400 prochaines années, Cuba est resté la propriété de l’Espagne. À l’arrivée de Fidel C. et d’Ernesto Che Guevara qui ont pris contrôle du pays durant la révolution des années 1950, les relations entre les États unis et le pays se sont tendues, alors que les relations soviéto-cubaines se sont raffermies. Mais ce que les occidentaux ne réalisent pas, c’est que les gens étaient pour la majorité derrière Castro, et que les tentatives des USA de contrecarrer cette politique ont échoué. À ce jour, Cuba est resté une nation souveraine contrôlée par le frère de Fidel, Raul. Enfin, de par un passé tumultueux et glorieux, le pays des Caraïbes est connu pour sa composition raciale très diversifiée, constituée à 65 % de Blancs, à 10 % de Noirs, à 24 % de Mulâtres et à 1 % d’Asiatiques.

Un fléau d’immigration

Au cours des années 1800, des centaines de milliers d’Espagnols ont immigré sur place. Mais à leur différence, les Africains ont été amenés sur l’île et n'en sont pas originaires. Ces derniers étaient essentiellement des esclaves pour de nombreuses plantations de sucre, de café et de tabac appartenant à des aristocrates espagnols. Par ailleurs, durant les cinquante dernières années, des centaines de milliers de personnes ont émigré aux USA, au Royaume-Uni, au Mexique, au Canada et en Espagne. Étant donné la proximité de Cuba avec la Floride, aux USA, de nombreux Cubains avaient tenté de traverser la mer en radeaux et sur de petites embarcations. En 1994, la croissance d’immigrés clandestins a incité le département de l’immigration américain à conclure un accord avec le régime de La Havane, en échange de 20 000 visas annuellement octroyés aux Cubains.

Quelques faits

  • Le taux d’alphabétisation est de 99,8 %.
  • Dans les années 1880, des centaines de milliers de Chinois vivaient à Cuba pour servir de main-d'œuvre bon marché avec les Africains.
  • C'est l’un des derniers pays ayant aboli l’esclavage en 1886.
  • Il y a 70 000 médecins qualifiés, contre 50 000 seulement pour l’Afrique entière.
  • Le salaire moyen est d'environ 20 € mensuels.
  • Aucun Cubain n’a été autorisé à posséder un téléphone portable avant 2008, l’année où Raul C. a levé l’interdiction.
  • Le vote est obligatoire.
  • Enfin, 32 % des Cubains vivent sous leurs propres maisons.
Il est vrai que Cuba a eu un passé mouvementé, qu’il a d’ailleurs partagé de près avec l’Espagne et les États-Unis. Mais aujourd’hui, la population est l’exemple d’un groupe diversifié qui vit heureux ensemble.

Informations complémentaires

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS