Informations Covid-19

Economie Cuba

L'économie cubaine est fortement liée à la situation géographique et politique du pays. Souffrant de l'embargo instauré par les Etats-Unis ainsi que de l'effondrement soviétique après la révolution menée par Fidel Castro, Cuba a vu sa situation financière se péjorer. La balance reste négative même en tenant compte des recettes considérables apportées par le tourisme et les fonds envoyés par les migrants. La situation du pays est en passe de s'améliorer progressivement, avec des perspectives de croissance positive sur les prochaines années.

Des difficultés structurelles et politiques

Bien que les relations entre les Etats-Unis et Cuba se soient sensiblement bien améliorées depuis 2014, le contrôle de l'Etat cubain très strict sur l'économie crée un frein important au développement économique local. Ayant réussi à surmonter son isolement diplomatique, la censure de l'Etat continue de perturber la modernisation du pays, et en particulier l'accès à internet, spécialement sous-développé. La possession d'un ordinateur étant prohibée jusqu'en 2008, l'accès à internet n'est que très récent. Bien que le gouvernement de Raul Castro annonce une ferme volonté de modernisation, les militaires continuent de maîtriser plusieurs secteurs d'activité stratégiques. Très tributaire des importations, Cuba ne pourrait survivre sans le secteur touristique et les revenus qu'il génère.

L'agriculture

Le pays a dû se réorienter suite à la chute de l'ex-URSS ; jusqu'à ce moment, Cuba exportait massivement sa production agricole provenant de grandes fermes étatisées. A ce moment, l'usage intensif de pesticides était la norme. Finalement, le pays s'est tourné vers des méthodes de cultures ancestrales et développé le marché de proximité. Les habitants de la Havane ne peuvent désormais plus utiliser un autre mode de culture que le modèle biologique, par décret municipal de 1996. Le tiers de l'ensemble de la surface du pays est occupé par la culture de sucre ainsi que de la canne à sucre, dont Cuba est le 6ème producteur au niveau mondial. Ce sont ensuite le riz et la patate douce qui sont majoritairement cultivés, en parallèle aux bananes et au café. Tous les ans, Cuba produit 300 millions de cigares sans oublier environ 12 milliards de cigarettes, de réputation mondiale.

La production de pétrole et l'industrie minière

Depuis 1984, Cuba produit du pétrole de façon croissante, et détient une réserve non négligeable de barils. Le pétrole présent à Cuba nécessite un traitement spécial, car sa composition est plus lourde. Au niveau de l'extraction minière, elle concerne surtout le cuivre, le nickel, ou encore le zinc. En 2013, Cuba occupait la 11ème place au niveau des pays exportateurs de nickel. Après le tourisme et la production de sucre, le nickel est la 3ème source de revenus de produits exportés.

Le secteur industriel

Sur l'île de Cuba, le secteur industriel touche surtout le traitement de produits agricoles. En plus de la production de fertilisants, le pays produit aussi du ciment, du textile, ainsi que des machines agricoles et des meubles préfabriqués.

L'industrie pharmaceutique et le secteur des biotechnologies

La progression de ces deux secteurs est très importante à Cuba, qui produit et exporte des traitements contre le cancer, grâce à des partenariats et coentreprises en Inde et au Brésil. Le secteur des biotechnologies occupe une place importante dans l'économie, après le tourisme. Plus de 21000 salariés travaillent pour l'une des 32 entreprises pharmaceutiques présentes sur le territoire. Parmi les produits les plus exportés on peut citer des vaccins (hépatite B, grippe) ou encore la technologie SUMA.

Le secteur tertiaire et le tourisme

De façon générale, le commerce de détail est encore relativement peu développé, et il n'y a donc pas à proprement parler de quartiers ou centres commerciaux. Les habitants se rendent surtout aux stands de rue, ou dans des petits magasins peu chers. Le tourisme progresse constamment depuis plusieurs décennies, représentant une source importante de devises. Avec un cap de 2 millions de visiteurs franchi en 2005, les activités touristiques ont poursuivi leur croissance.

Le commerce international

Rendu difficile par l'embargo imposé par les USA, Cuba a dû se tourner vers d'autres pays pour développer des liens commerciaux profitables. Cuba et le Vénézuela ont créé des relations très privilégiées depuis l'arrivée au pouvoir de Hugo Chavez. Cuba importe ainsi le pétrole brut bon marché provenant du Vénézuela, ceci en échange de la venue de médecins cubains (Cuba possède le plus grand nombre de médecins par habitant au monde). De façon générale, la balance des échanges commerciaux est majoritairement déficitaire ; l'essentiel des exportations depuis l'île concernent le tabac, le nickel, le sucre ou le rhum. Grâce au développement important du tourisme, la production de nickel et la spécialisation dans le domaine pharmaceutique, Cuba s'impose sur le marché international de façon progressive. Le pays reste toutefois tributaire de ses liens politiques avec les USA, en particulier depuis la remise en cause des conditions de suppression progressive de l'embargo par l'administration actuellement en place.

Informations complémentaires

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS