Informations Covid-19

Les principaux secteurs d'activité en Inde - ce pays en plein croissance économique

L'Inde fait partie des plus grandes puissances économiques au monde (9ème rang). Le tourisme, l'industrie ainsi que l'agriculture font partie des secteurs d'activité les plus importants.

Avec le programme de réformes mis en œuvre par l'actuel gouvernement, l'Inde poursuit sa progression économique et son développement avec l'international.

Lire la suiteRéduire
* prix à partir de sur une base 2 personnes

Le secteur primaire

Au niveau du secteur primaire, l'Inde se développe continuellement, en particulier avec l'agriculture. Elle occupe en effet la quatrième place au niveau mondial en tant que producteur agricole. Ce secteur occupe par ailleurs plus de la moitié de la population active. Les denrées les plus cultivées sont le riz, le blé, le maïs, le millet, le thé, le coton, la pomme de terre ou encore la canne à sucre. Le pays est également un très grand producteur d'ovins et de bovins. Au total, la culture du blé et du riz occupent la moitié des terres agricoles. Au niveau des exportations, ce sont les céréales, les tourteaux, les fruits, légumes et noix de cajou qui sont les plus commercialisés.

Le secteur secondaire

Le pays a su développer un savoir-faire important dans la production de fer pour atteindre en 2003 la 4ème position au niveau mondial. Avec l'acier, le lignite et le charbon, ce sont des domaines pour lesquels l'Inde excelle particulièrement. La principale source d'énergie est le charbon, ce qui fait de l'Inde le 3ème producteur au niveau mondial. Grâce à une main d'œuvre peu coûteuse, l'Inde a grandement développé l'industrie du textile, occupant à ce jour plus de 35 millions de personnes. Ce secteur représente 27% des exportations, avec de très nombreuses petites entreprises. Le secteur automobile est un autre domaine qui a particulièrement progressé, avec une production de 1 million de véhicules par année et 8 fois plus de deux-roues. Les principales marques produisant ici sont Toyota, Honda, Suzuki ou encore Hyundai. Après l'industrie du textile, c'est l'industrie chimique et pharmaceutique qui occupe une grande part du secteur industriel. Au total, les activités liées au secteur secondaire occupent 20% de la population active.

Le secteur tertiaire

De façon générale, le secteur tertiaire indien est celui qui connaît le plus fort dynamisme. Aujourd'hui, il contribue à plus de 50% du PIB et occupe environ un quart de la population active. Ce secteur est en pleine croissance en particulier depuis l'essor des nouvelles technologies ainsi que d'Internet. Aujourd'hui, l'Inde est de plus en plus considérée comme une référence en matière de nouvelles technologies, avec ses nombreux ingénieurs et ses centres R&D hautement réputés à Pune, Bangalore ou encore à Hyderabad. De grandes sociétés comme IBM s'y sont définitivement implantées, pour bénéficier du savoir-faire de ses collaborateurs qualifiés. La téléphonie connaît également une grande progression depuis 2009, où le réseau comptabilisait environ 10 millions d'abonnés supplémentaires tous les mois. Le secteur des assurances trouve aussi sa place avec une croissance annuelle d'environ 20%. Au niveau du tourisme, il reste un grand effort de développement à effectuer. Somme toutes, ce secteur connaît une importante progression, employant 4,4 millions de personnes.

Les échanges internationaux

L'Inde est aujourd'hui l'un des plus grands exportateurs de biens, et ce après de nombreuses années vécues sous une politique volontairement protectionniste. Ayant signé de nombreux accords de libre-échange avec de grandes nations telles que l'Australie, l'Afrique du Sud, la France (par défaut, avec l'UE) ou encore la Corée du Sud, elle poursuit son développement au niveau des échanges internationaux avec dynamisme. Actuellement, l'ensemble des activités propres au commerce extérieur comptent pour 54% du PIB. A terme, tant sur le plan démographique que sur les compétences informatiques, l'Inde ne devrait pas tarder à devenir un sérieux rival de la Chine. Les biens les plus exportés sont essentiellement des produits agricoles, des hydrocarbures, de la joaillerie, des minéraux précieux, des médicaments, ainsi que des voitures. Les principales importations consistent en appareils électriques et machines, en plus de minéraux précieux et d'hydrocarbures.

La conjoncture économique

Contrairement à d'autres pays émergents, l'économie indienne a bien résisté au ralentissement économique à l'échelle mondiale. Elle a ainsi profité d'une bonne croissance économique, grâce aux dépenses publiques. Depuis 2016, un programme de réformes a été lancé par le Premier ministre Narendra Modi, avec pour but d'assainir les comptes publics, améliorer le climat des affaires et promouvoir le développement industriel ainsi que les investissements. Certaines des décisions prises hâtivement ont créé quelques désordres dans le pays, en particulier celle de démonétiser toute une part des billets de banque en circulation, occasionnant une forte pénurie de monnaie. De fait, l'Inde reste encore malgré sa bonne santé économique un pays très pauvre, avec un quart de sa population vivant sous le seuil de pauvreté (attention, parler des problèmes de la pauvreté est l'un des comportements à éviter en Inde). Le taux de chômage de la population active atteint 7%, et la malnutrition touche la moitié des enfants en-dessous de 5 ans.

L'Inde occupe une place de plus en plus importante à l'échelle de l'économie mondiale. Son dynamisme la rend de plus en plus concurrentielle, en particulier dans les domaines des nouvelles technologies. Toutefois elle reste tributaire actuellement des réformes menées par le gouvernement, avec des mesures qui ont un vif impact sur le quotidien des indiens.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS