Les traditions de l’Inde et leur importance dans la vie quotidienne

L’inde est un pays où les coutumes et la tradition sont dépendantes de la religion. Le quotidien des indiens est rythmée par les cérémonies hindoues nombreuses et animées. Le sacré est présent partout, dans chacun des gestes quotidiens. Rien n’est jamais anodin, tout a un sens ou une symbolique. Votre voyage Inde sera ainsi l’occasion de découvrir bien plus qu’une culture.

Les castes

La population indienne est organisée de manière très hiérarchique dont l’origine est avant tout basée sur la religion. Il existe ainsi quatre castes bien distinctes. Les Brahmanes sont des prêtres, ils ont le savoir et la connaissance. On dit qu’ils sortent de la bouche de Brahma, le dieu créateur de l’hindouisme. Le sari, une longue étoffe que l'on porte et avec laquelle on se drape, est de couleur blanche pour accentuer la pureté qu’ils représentent.

La seconde caste est celle des Kshatriya. Ce sont des guerriers : ils sortent des bras de Brahma. La couleur de leur sari est rouge.

Les Vaishyas sont la troisième caste : elle représente les commerçants, ils portaient des saris de couleur verte, mais cette couleur est désormais attribuée à la communauté musulmane. On dit qu’ils sortent des cuisses de Brahma. Enfin, la dernière caste est celle des artisans, qui sortent des pieds du dieu hindou, la couleur de leur sari est le bleu indigo.

La couleur et la teinture étaient jugées comme hautement impures, le bleu indigo l’était encore plus ! La couleur blanche du sari est aussi utilisée pour les veuves. Vous ne rencontrerez pas de sari de couleur noire, car c’est une couleur qui représente le mauvais œil. Le sari jaune est, dans certaines régions, porté par les femmes durant les 7 jours après la naissance de leur bébé.

Mais n’imaginez pas que la valeur financière régit cette hiérarchisation des castes. Ce sont les activités effectuées par chacune de castes qui prévalent. Ainsi le savoir et le combat sont nobles, mais utiliser ses mains et toucher des animaux, sont par exemple très impurs ! Ainsi, les Brahmanes vivent tous en dessous du seuil de pauvreté…

Les trois premières castes occupent 20% de la population, la quatrième caste représente 42 %. Les parias, autrement dit le reste de la population qui n’est pas hindoue est de 20%. Ce sont essentiellement des sikhs (communauté religieuse minoritaire que l’on retrouve dans le monde des affaires, ils portent de longues barbes et moustaches ainsi qu’un turban de couleur) et des musulmans.

Enfin, ultime information, lorsque l’on fait partie d'une caste, on ne peut pas en sortir. Elle est un cadre de vie dans lequel on naît et on meurt. Une caste se transmet par la famille.

Les symboles

Les marques que l’on retrouve sur le visage ou le corps n’étaient pas des signes particuliers tendant à embellir, comme le faisaient et le font encore les femmes dans d’autres parties du monde. Le tilak ou tika est une marque apposée entre les deux yeux. Elle correspond au troisième œil de Shiva. S’il était fait, autrefois, dans une symbolique religieuse, il permettait ensuite de connaître le statut d’une femme : il était donc rouge pour une femme mariée et noir pour une fille célibataire. De nos jours, il est un symbole plus esthétique sensé porter bonheur. Le henné fait partie, également des symboles visibles. La future épouse avait les mains recouvertes de dessins faits au henné parmi lesquels était écrit le nom de son futur époux. Si ce dernier le découvrait, il était dit qu’il serait le dominant dans son couple. À l’inverse, s’il ne s'en rendait pas compte, cela voulait dire qu’il serait sous les ordres de sa tendre moitié ! Même si l’utilisation du henné pour la cérémonie du mariage reste toujours d’actualité, cela est devenu aussi esthétique et très à la mode.

Les bijoux aussi font partis de l’histoire et des coutumes dans l’habillement des indiennes. Le Mulkutti est une broche accrochée au nez, elle est sertie de pierres précieuses et symbolise le mariage et la pureté. Le mangalsutra est un collier de pierres noires et de petites boules dorées ou alors de deux rangées de pierres noires et d’un pendentif en or. Il fait office d’alliance : l’époux le met autour du cou de son épouse. Ces perles noires sont censées protéger le mari et le mariage de la femme mariée. Dans le Sud, ce bijou porte le nom de Talî. C’est une petite corde de coton ou une fine chaîne en or sur laquelle pend un pendentif formé de trois triangles, mais cela varie selon les castes.

Toujours dans le Sud de l’inde, les gens dessinent chaque matin le Kolam sur le seuil de leur habitation. Dessin indien très complexe, il est fait avec de la poudre blanche ou colorée et doit être différent chaque jour. Il permet d’éloigner les esprits des morts ou les mauvais esprits.

Enfin la danse qui est, pour nous européens, un symbole de l’inde porte le nom de Kathak a une importance spirituelle. C’est une danse originaire du nord de l’inde. Sa popularité traverse les frontières et des spectacles musicaux se produisent, notamment en France et ce sont des troupes de danseurs et de danseuses qui nous font découvrir cette danse traditionnelle.

Vous connaissez désormais quelques symboles, qui pourront vous faire voir l’inde d’une manière totalement différente et surtout vous permettre de mieux comprendre les us et coutumes de la population et le comportement à éviter en Inde, pendant votre voyage.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS