Informations Covid-19

Histoire de l'Argentine

Les civilisations précolombiennes

De nombreuses cultures sont apparues en Argentine. La plus ancienne est sûrement celle d'Ansilta. Elle voit apparaître les premières formes d'agriculture, non loin de Mendoza, de San Juan et de San Luis. Elle est perpétuée pendant près de 2 000 ans. La culture de Condorhuasi est apparue 200 avant J-C. Elle est créée dans la province Catamarca. Leur religion cruelle et violente est animée par des chamans. Simples éleveurs de lamas et des pasteurs, ils sont les premiers à créer des alliages de métaux.

Après le Condorhuasi apparaît le Tafi. Il voit le jour dans l'actuel Tucuman. Ses traditions font naître des agriculteurs de maïs. Ils ont la particularité de cultiver leurs légumes en terrasses. Ils se servent également des lamas pour leurs tâches quotidiennes. Plus tard, c'est le culte Clénaga qui se développe. Avec lui arrive la première société totalement agricole. Le peuple crée un véritable système d'irrigation, fonctionnant avec des canaux. Il se sert des lamas pour transporter ses biens et faire des échanges avec d'autres habitants du pays.

La colonisation par les Européens

Les années 1500 sonnent le vent du changement. Le navigateur espagnol, Amerigo Vespucci, quitte son pays pour arriver en Argentine. Il devient le premier d'Europe à mettre le pied sur le sol argentin. Le royaume hispanique en fait son territoire, en l'incluant au Pérou. Toutefois, contrairement à d'autres pays de l'Amerique du Sud, les Espagnols ne parviennent pas totalement à soumettre les habitants. D'ailleurs, au départ, ils ont uniquement une ascendance sur certaines régions afin de récupérer les richesses provenant du Rio de la Plata.

C'est sous la conquête espagnole que de nombreuses villes sont créées : la capitale, Mendoza, San Juan, San Luis, San Fernando del Valle de Catamaca... Les Espagnols emmènent avec eux, les Jésuites. Ces derniers parviennent à unifier les différents peuples, malgré de nombreuses réticences et protestations.

Toutefois, la stratégie menée par le royaume espagnol ne parvient pas à soumettre certains Argentins. C'est notamment le cas des peuples de la Pampa et de la Patagonie. Les premiers affrontements apparaissent après la création de Buenos Aires. Alors, pour délimiter leur territoire, les Espagnols construisent des fortins autour de la capitale et de Cordoba.

Bientôt, c'est au tour du Royaume-Uni de s'intéresser à l'Argentine. Il prend possession de Montevideo, avant de prendre la direction de la capitale. Face à la fuite des troupes espagnoles, les Britanniques prennent possession de la ville. Les partisans de l'indépendance, d'abord heureux de cette délivrance, déchantent en découvrant que les Britanniques veulent les transformer en une nouvelle colonie. L'histoire veut ensuite que les populations s'unissent contre les envahisseurs. Les Britanniques se retrouvent encerclés et piégés dans la citadelle. Ils sont forcés de capituler.

La naissance de la Nation argentine

L'histoire de l'Argentine ne fait que commencer ! Les invasions britanniques sont le prélude de l'indépendance du pays. Les habitants prennent exemple sur la révolution qui a eu lieu en France. Ils s'en inspirent et, en 1810, le pays décide de demander son autonomie à l'Espagne, lors de la Revolucion de Mayo. Après les batailles de Tucuman et de Salta, en 1812, le peuple gagne son indépendance.

Afin de gérer le problème, un congrès national a lieu, à Tucuman. Les premières sessions sont organisées le 24 mars 1816. Toutes les provinces ont une place dans ces débats. Le Directeur Suprême est nommé. Il est chargé d'établir l'autorité centrale et de ramener l'ordre dans le pays. Côté politique, le pays obtient enfin son indépendance auprès des rois d'Espagne, le 9 juillet 1816.

La naissance de l'Argentine moderne

En 1865, le pays prend part au conflit qui oppose le Paraguay et le Brésil. Il rejoint la Triple Alliance, aux côtés de l'Uruguay et du Brésil. A trois, ils obtiennent la victoire contre le maréchal Francisco Solano Lopez, en 1870. Après cette guerre, le chef de l'Etat se met en tête de soumettre les peuples amérindiens sur son territoire. Le conflit contre les Indiens commence.

En parallèle, des changements majeurs sont en jeu. Le 20 septembre 1880, Buenos Aires devient la capitale fédérale du pays. Grâce aux présidents successifs, le pays profite d'une prospérité économique exceptionnelle. Il fait ainsi partie des dix premières puissances mondiales, au début du XXème siècle. Toutefois, cela ne suffit pas à devancer le Canada ou l'Australie.

Comme dans le reste du monde, l'Argentine est frappé par la crise économique, en 1929. Il parvient à redresser la barre en orientant son économie vers l'exportation des matières premières et des produits agricoles. De plus en plus, il se met à vendre à l'étranger des produits industriels manufacturés.

Aujourd'hui, après de nombreuses difficultés, l'Argentine est de retour à la démocratie. Il profite de la fin de la récession pour relancer son économie. Vous devez donc prendre connaissance de ses coutumes et savoir comment bien se comporter à l'arrivée en Argentine.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS