Informations Covid-19

Economie en Argentine

L’économie de l’Argentine

* prix à partir de sur une base 2 personnes

L’évolution de l’Argentine est la plus remarquable de la région. Elle dépend en grande partie des secteurs de services et de fabrication. Toutefois, c’est l’agro-industrie et l’élevage qui ont été les secteurs clés de l'économie pendant les 19e et 20e siècles. Néanmoins, le pays produit toujours plus de céréales que tout autre pays du continent américain et occupe la deuxième place du secteur de l’élevage bovin après le Brésil. Ce n’est pas pour rien que les spécialités culinaires en Argentine sont connues à l'international ! En parallèle, le tourisme fournit des recettes notables qui placent le pays au deuxième rang dans la région, après le Mexique.

Le PNB par habitant et la valeur ajoutée du secteur manufacturier figurent également parmi les plus élevés en Amérique latine. Pourtant, le pays a subi de nombreux obstacles économiques, dont des périodes de forte inflation et de chômage au cours de la fin du 20e siècle, ainsi qu’une crise financière majeure au début du 21e siècle. En décembre 2015, le gouvernement argentin a mis en œuvre des changements considérables sur la politique économique du pays. Ce qui a apporté des réformes cruciales que la modernisation du régime d’importation, la réduction de l’inflation et la réforme du système de statistiques. Aujourd’hui, le règlement des comptes de créanciers a permis à l'état d’accéder, pour la première fois depuis 15 ans, aux marchés internationaux des capitaux.

La crise économique de 2001

L’Argentine était autrefois l’une des plus puissantes économies du monde. Son histoire est complexe. Aux côtés de plusieurs puissances européennes et nord-américaines. Elle faisait partie d’un club d’élite rassemblant les pays les plus prospères. Un club qui, suite à l’essor rapide de la Chine et d’autres pays émergents, a connu en croissance dans les décennies suivantes. Ainsi, pendant la majeure partie des années 90, elle a surpassé la plupart des autres pays du continent en termes de croissance.

Cependant, à la fin de l'aire 1990, la forte dépendance de la monnaie locale au dollar américain, les politiques budgétaires trop cycliques et les importants emprunts à l'étranger ont handicapé le pays dans son défi de faire face à un certain nombre de chocs économiques. Cela a finalement conduit à l'éclatement d'une monnaie forte, d'une dette souveraine et d'un problème bancaire.

D’une manière générale, ce conflit économique a été provoqué par le concours importun de plusieurs événements d’ordre économique : dépendance à l’égard des devises, surévaluation des devises, rigidités économiques, gestion budgétaire inappropriée, chocs extérieurs, emprunts en devises à grande échelle, suivis d'un arrêt brutal des entrées de capitaux et d'un soutien durable du FMI. Ces facteurs ont conduit directement l’Argentine au conflit économique de 2001.

Combien coûte la vie en Argentine ?

Beaucoup de voyageurs débarquent en Argentine, et principalement à Buenos Aires ; et en moins de 24 heures, ils s’apprêtent à réfléchir à la grande question : « pourrais-je trouver les moyens de vivre ici ? ». Certains ne se contentent même pas d’y réfléchir : ils déménagent réellement ici ! En effet, ceux qui visitent la capitale semblent rêver d’y vivre pendant une grande partie de leur vie. La capitale est une destination touristique incontournable, mais elle n’est que le début, dans un pays où la terre est beaucoup plus vaste que le Mexique ou l’Indonésie, mais où la densité démographique est beaucoup plus faible. Et la bonne nouvelle, c’est que la vie est relativement bon marché, surtout si l’on paie dans des devises étrangères (euro ou dollar).

Côté logement, les prix diffèrent largement d’une région à l’autre, et le loyer coûte deux fois plus cher à Buenos qu’à Bariloche. Naturellement, les prix baissent lorsque vous vous installez dans une petite ville : 250 euros suffisent pour payer le loyer mensuel d’un appartement moderne à Salta ou à Rosario. En revanche, en Patagonie, un appartement duplex se loue en moyenne à 300 euros.

Comment économiser sur son séjour en Argentine ?

Il faut se rendre à l’évidence : C'est un pays relativement cher. Des moments de mauvaise gestion financière et de dépression économique l’ont conduit à une inflation foudroyante, à la multiplication du marché noir des devises et à la hausse généralisée des prix. Beaucoup de voyageurs, en quête d’un séjour pas cher, s’attendent alors au pire, juste au moment de leur départ de France. Mais une fois arrivés en Argentine, ils réalisent que, bien que cher, le pays offre d’infinies possibilités d’économies. Le pays n’est pas aussi bon marché que le Pérou, le Chili ou la Bolivie, mais il ne gaspillera pas non plus le portefeuille d’un backpacker.

Seulement, au-delà des conseils universels économiques, il vous faut appliquer quelques astuces qui vous aideront à maîtriser votre budget de séjour. Cela consiste, entre autres, à faire de l’auto-stop, à manger dans les pavillons bon marché, à éviter les taxis et les voitures de location (préférez la location de vélo), à faire du camping, ou encore à éviter l’avion (préférez l’autobus si vous êtes pressé).

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS