Informations Covid-19

Les vaccins conseillées pour un voyage en Inde

Lors de la planification de votre voyage et avant de débarquer à l'aéroport en Inde, vous aurez forcément à dresser une check-list des préparatifs qui vous attendent.

Inscrivez alors, sur la toute première ligne, « Appeler un médecin pour un rendez-vous conseils et informations en vaccination ». Selon l’OMS, vous devez commencer les vaccinations au moins 4 semaines avant votre départ. De cette manière, les vaccins auront le temps de devenir efficaces. Et vous pourrez aussi prendre des médicaments préventifs contre les maladies sans vaccins, comme le paludisme.

Lire la suiteRéduire
* prix à partir de sur une base 2 personnes

Les vaccins recommandés pour l’Inde

L’OMS recommande plusieurs vaccinations lorsque vous prévoyez de faire un voyage en Inde. Notons que vous devez, en outre, mettre à jour vos vaccinations contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Les vaccins contre la diphtérie et le tétanos

On recommande un seul rappel si aucune vaccination n’a été faite pendant les 10 années précédentes. Parmi les effets secondaires, citons une légère douleur de la zone d’injection et de la fièvre.

Le vaccin contre l’hépatite A

L’efficacité est presque de 100 % jusqu’à 1 an. Un rappel devra alors se faire après 12 mois afin de fournir au moins 20 ans de protection. Des effets secondaires légers peuvent apparaître chez 5 à 10 % des patients, tels les maux de tête.

Le vaccin contre l’hépatite B

C’est devenu un vaccin de routine pour la plupart des voyageurs. Injecté à 0, à 3 puis à 6 mois, ce préventif peut aussi être administré sous forme de vaccination combinée à l’hépatite A. Les effets secondaires sont rares et bénins, constitués notamment de maux de tête et d’une légère douleur sur la zone d’injection. L’efficacité du vaccin est d’environ 95 %.

Le vaccin contre la poliomyélite

Depuis janvier 2014, les voyageurs en provenance d’Israël, du Kenya, du Pakistan et d’Afghanistan doivent recevoir ce vaccin au moins 6 semaines avant leur départ. Un vaccin contre la poliomyélite est valide pour 1 an à partir de la date de son administration. Notons que tout adulte ayant reçu une vaccination recommandée chez l’enfant, mais qui n’a jamais reçu de rappel à l’âge adulte devrait se faire administrer une dose unique de vaccins inactivés. Tous les enfants devraient être à jour dans leurs vaccinations antipoliomyélitiques, et tout adulte n’ayant jamais complété sa série de vaccinations devrait le faire avant son départ.

Le vaccin contre la typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie potentiellement mortelle. Un vaccin contre cette maladie est alors recommandé pour tout voyageur qui se rend en Inde, même s’il ne visite que les villes ou grands villages. Ce vaccin à dose unique offre une protection de 70 % pour un délai de protection de 2 à 3 ans. Même si des comprimés en 3 doses sont disponibles, l’injection est le mode d’administration le plus courant, car ne présente aucun effet secondaire notable.

Le vaccin contre la rage

Cette maladie est rarement observée chez les voyageurs, mais le risque de contamination augmente avec le prolongement de la durée de voyages et toute probabilité de contact avec des animaux. Cette vaccination est recommandée pour les voyageurs susceptibles de passer leur séjour dans les sites extérieurs, les expatriés et les voyageurs impliqués dans des activités nécessitant un contact permanent avec des animaux. Les enfants sont considérés comme les plus à risque, car ils sont susceptibles de jouer avec les animaux, et peuvent être gravement mordus. En Inde, ce sont les morsures de chiens qui représentent la grande partie des cas de rage, tandis que les morsures de chats, de tigres et de chameaux peuvent aussi être impliquées dans la contamination. Toute morsure ou égratignure doit être soigneusement nettoyée avec de l’eau et du savon, et les autorités sanitaires indiennes doivent être contactées immédiatement pour un éventuel traitement post-exposition dans un centre spécialisé. Une série de 3 doses injectées devra se faire avant l’exposition, aux jours 0, 7, 21 ou 28. Parmi les effets secondaires notables, citons une légère douleur localisée, des maux de tête, des douleurs abdominales ou musculaires, ainsi qu’étourdissements et réactions allergiques.

Le vaccin contre la fièvre jaune

En raison du caractère épidémique de la fièvre jaune, de nombreux pays exigent une attestation de vaccination signée par un professionnel de santé. Même si la France n’est pas concernée, les règlements sanitaires indiens exigent des preuves de vaccination contre la fièvre jaune si vous passez par certains pays d’Afrique, d’Amérique du Sud ou d’autres régions du monde concernées par la maladie. Attention, les mesures d’isolation sont très strictes : toute personne dépourvue de certificat arrivant dans une zone infectée sera isolée jusqu’à 6 jours.

En somme, peu importe où vous voyagez, sachez que l’exposition à certains micro-organismes, présents dans la faune et la flore en Inde, peut entraîner une maladie grave. Il est vrai que les vaccins ont réduit ou pratiquement éliminé de nombreuses pathologies ayant autrefois tué ou handicapé beaucoup de gens. Alors, pensez toujours, quelques semaines avant votre voyage, à recevoir des vaccinations recommandées par les centres de santé français.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS