Informations Covid-19

Secteurs d'activités au Sri Lanka

Dans un contexte de finances publiques encore fragile, le Sri Lanka connait une phase de croissance dynamique...

* prix à partir de sur une base 2 personnes

Situation économique actuelle

L'évolution des infrastructures et des installations touristiques au Sri Lanka favorise tout particulièrement les secteurs de la construction et leur activité. Suite aux élections de 2015, l'état devrait bénéficier d'un rebondissement des investissements étrangers, une bonne nouvelle qui pourrait contrebalancer les décisions récentes liées au relèvement de la TVA ainsi que de la hausse graduelle des taux directeurs. La bonne tenue des exportations céréalières, de légumes et de noix de coco ont un impact positif face aux performances en baisse de l'exportation des produits agricoles comme le caoutchouc et le thé. Le tourisme, pour sa part, reste en forte croissance. Globalement, le climat économique est de bon augure, avec la pauvreté qui baisse de façon générale.

Les relations économiques

Si l'Inde représente le plus gros fournisseur, ce sont les Etats-Unis qui occupent la première marche dans les exportations (environ 40% des exportations totales). Ce sont aussi vers les Etats-Unis que la plus grande part de la production de vêtements est exportée (environ 63%). Les autres grands fournisseurs sont le Japon, mais également Taïwan, Singapour, la Corée du Sud et Hong Kong. L'aide de la Chine a permis de démarrer la construction d'un nouveau port au sud de l'île sri-lankaise, à Hambantota. Grâce à ces nouvelles infrastructures, le port de Colombo pourra être désengorgé, le pays accueillant environ 4500 navires tous les ans.

La dépendance de l'état à l'aide étrangère a des côtés très positifs, notamment la concrétisation de projets d'envergure qui modernisent le territoire et y réduisent le seuil de pauvreté. Des promesses de don pour le développement du territoire ont afflué notamment des Etats-Unis, de l'Union Européenne ainsi que du Japon. Cet endettement de l'état risque fort de mettre le Sri Lanka dans une position relativement complexe, obligeant la population à adopter un mode de vie très simple.

Lors de votre voyage, les pourboires contribuent donc à favoriser leur quotidien. En ce qui concerne les importations, l'état traite essentiellement avec l'Asie et les Emirats Arabes Unis (Inde, à hauteur de 20,7 %, la Chine avec 18% et 9,5% avec les Emirats).

Le secteur primaire

Ce domaine ne représente pas une grande part du PIB, puisqu'il se monte à moins de 10%. Le pays produit principalement pour sa propre consommation, et s'est spécialisé dans la culture de céréales, de riz ainsi que de noix de coco. Les exportations restent faibles mais constituent tout de même une source de revenu pour le territoire. Le thé qui est produit au Sri Lanka n'est pas pris en compte dans le domaine primaire ; en effet, il est pratiquement exclusivement exporté. A noter qu'en 1995, l'état sri-lankais occupait la première place en tant qu'exportateur mondial de thé, à hauteur de 23% du marché mondial. Aujourd'hui, la plupart des terrains ont été transformés pour favoriser le commerce équitable, garantissant ainsi de meilleurs revenus aux agriculteurs.

Le secteur secondaire

Ce sont principalement l'industrie de l'énergie et du textile qui composent le domaine secondaire. L'ensemble de ces activités représente en moyenne 30% du PIB national. Aujourd'hui, la première source d'électricité est générée par l'hydroélectricité, sous l'impulsion du Ministère de l'Energie. Avec une volonté de favoriser les énergies renouvelables, le gouvernement mène des actions permettant de mettre en avant la production écologique au niveau national. L'économie internationale sollicite grandement le Sri Lanka pour ses compétences en matière de production textile. Le territoire sri lankais compte 900 usines, qui produisent des vêtements à bas coûts grâce à une main-d’œuvre locale bon marché, une manne courtisée par de nombreux états dans le monde.

Le secteur tertiaire

C'est par le tourisme que ce domaine de service connait une forte augmentation, atteignant environ 63% du PIB. Diverses stations touristiques se développent sur les plages de l'est et du sud et les moyens de communication au Sri Lanka se sont considérablement améliorés. Les visiteurs viennent aussi car ils sont attirés par les pierres précieuses qui y sont extraites (par exemple les saphirs et les rubis).

Suite au grand séisme de 2004 et les conséquences de la guerre civile, il a fallu attendre plusieurs années pour que le tourisme reprenne de la vigueur. Depuis 2008, la croissance progresse de façon très importante et graduelle. Les services et le tourisme sont en bonne voie de progression, en particulier grâce aux aménagements d'infrastructures et aux stations touristiques qui se développent.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS