Quand partir en Australie

L'Australie, sixième plus grand pays au monde de par sa superficie, est extraordinaire. Cette île immense plantée entre l’Océan Indien et l’Océan Pacifique sud, est, par excellence, le pays aux mille paysages. Elle ravira l’œil du voyageur, par tout ce qu’elle peut offrir, des forêts tropicales aux montagnes, en passant par d’innombrables plages de sable blanc, pour finir en beauté, par de magnifiques et insolites étendues désertiques. Ajoutez à cela une flore et une faune (kangourous, koalas, émeus, wallabies, dingos, baleines et autres dauphins, tous en totale liberté) particulièrement riches et spécifiques : le visiteur en quête d’émotions rares et de rencontres insolites sera comblé.

Dès l’abord, ce pays étonne par son histoire et ses populations. L’île continent n’a été colonisée que tardivement. Le peuple aborigène a vécu sur sa terre en vase clos pendant 5 000 ans. Actuellement encore, sa culture ancestrale unique est jalousement préservée, et vous réservera bien des découvertes aux voyageurs qui souhaitent aller en Australie ! Puis, l’Australie s’est peuplée de colons et de pionniers. De là sans doute le caractère particulièrement dynamique et moderne des Australiens, ouverts sur l’avenir et ses promesses.

Le bon moment pour aller en Australie

Le bon moment, c’est d’abord celui où le sac à dos est prêt. Muni simplement d’un passeport en cours de validité, d’un visa ETA ou eVisitor (visas électroniques pour des séjours de moins de 3 mois), et d’une assurance santé valable à l’étranger, l’intrépide voyageur pourra effectuer un voyage en avion d’une vingtaine d’heures. L’accès à la majeure partie des territoires du nord australien nécessite aussi un permis spécifique délivré par les autorités aborigènes. Pour visiter le pays en voiture, un permis de conduire international est obligatoire, accompagné du permis de conduire national. Muni de ces documents, il faut savoir quand partir, quelle est la bonne période, et où aller en Australie.

L’Australie connaît des saisons inversées aux nôtres, puisqu’elle se trouve dans l’hémisphère sud. Le soleil est éblouissant toute l’année : il faut une bonne protection solaire, en toutes saisons. Le climat australien présente cependant quelques nuances, qu’il faut connaître avant de décider de ses dates de départ.

Les meilleures saisons pour le sud et l’ouest

De décembre à février, il faut privilégier le sud. Parce que c’est, à cette époque de l’année, l’été austral, c’est le sud qui sera le plus agréable, pour fuir la canicule du centre du pays, accablé de chaleur, et au nord la saison des pluies, étouffante et moite.

C’est le bon moment pour visiter les villes de Perth, Adelaïde et Melbourne, pour rouler sur la « Great Ocean Road », route côtière du sud et ainsi admirer Nullarbor, les formations rocheuses des Douze Apôtres, puis vous pourrez pousser la route, grâce au ferry ou à l’avion, jusqu’à l’île des Kangourous et la Tasmanie. Cependant, l’hiver au sud peut être assez froid, notamment en Tasmanie. Pour ces fraiches soirées, il faut prendre des vêtements chauds. Tout est possible : en hiver dans l’île de Tasmanie vous pourrez skier dans le parc national de Ben Lomond ! A cette époque, les sentiers de randonnée seront enneigés, mais agréables tout de même, dans le Parc national de Cradle Mountain.

Ensuite, au printemps austral (de septembre à novembre), puis à l’automne (de mars à mai), le temps est comme assagi. Il y a du soleil, bien sûr, mais sans canicule, et sans tourisme de masse. Le printemps et l’automne tempérés seront donc les meilleures saisons pour visiter la région de Victoria (au sud), le Queensland (à l’ouest) ou la Tasmanie. En mars, à Melbourne, les amateurs pourront ainsi profiter du fameux grand prix de voitures de Formule 1. Pour les randonneurs du « Great Ocean Walk » (sentier pédestre spectaculaire de 104 km de long, au sud-ouest), les meilleures températures (entre 15° Celsius et 30°) se situent de septembre à mai.

A l’ouest, les mois d’avril à juin, et d’aout à novembre, sont les meilleurs moments pour voir le grand récif corallien de Ningaloo. Les pluies sont rares et tombent presque uniquement en février-mars et mai-juin. Les mois les plus froids à Ningaloo sont ceux de l’hiver austral (de juin à juillet), avec tout de même une moyenne de 24°Celsius, qui en fera rêver plus d’un ! De nombreux requins-baleines viennent s’y nourrir de mars à juin. Vous pourrez nager avec eux, ils sont totalement inoffensifs. En hiver, vous pourrez également observer raies Manta, dauphins, baleines à bosse. Des tortues viennent faire leur nid sur les plages : période de ponte, et éclosion dans le sable, de novembre à février !

Les meilleures saisons pour le nord et l’est

Le pays est vaste et sujet à un climat varié selon les régions et les saisons. Le voyageur avisé aura soin de bien choisir ses dates de départ en Australie, sachant que par exemple, en janvier 2018, la ville de Sydney, au Nord-Est, a connu des pics de chaleur à 47° Celsius !

De juin à août, c’est l’hiver australien dans le nord, le meilleur moment pour y aller. Le climat tropical de cette zone sera apprécié (22° C en moyenne, contre 30° C l’été). Les journées y sont à la fois douces et ensoleillées, alors qu’à la même époque le sud est assez froid et pluvieux. C’est la saison pour apprécier la région de Gascoyne, au Nord-Ouest, et le nord du Queensland (Nord-Est).

Pour les amateurs de sports nautiques et de plongée, c’est aussi la meilleure période pour visiter la grande barrière de corail. Chaque année, de juin à octobre, une soixantaine de baleines australes, en provenance de l’Antarctique, passe non loin de la côte de Ceduna, sur la côte sud.

Vous pourrez apprécier les îles Whitsundays, au large de la côte du Queensland : 74 îles, la plupart inhabitées mais toutes riches d’une flore et d’une faune magnifiques, s’offrent au voyageur dans océan turquoise.

Le meilleur moment pour visiter les îles Whitsundays se situe de juillet à octobre, avec une préférence pour le mois d’août. A cette époque, la température oscille entre 21 et 25° Celsius, avec peu de pluies (alors que par exemple en février et mars il pleut, et les températures peuvent monter jusqu’à 31°Celsius).

Enfin, pour l’Est du pays, le voyageur préfèrera visiter la région de Brisbane en septembre ou octobre. Pour faire un safari dans le Kimberley, les meilleurs mois vont de janvier à mai et d’aout à décembre, avec une préférence pour mars.

Au centre, le désert, d’avril à septembre

Les vastes étendues désertiques de l’intérieur du continent sont très sèches, brûlantes en journée, froides la nuit. Les périodes climatiques les moins dures seront, pour le désert (l’Outback australien), celles de notre printemps (d’avril à mai) et de notre été (de juin à septembre). Les journées sont alors douces, ensoleillées, même si la température nocturne peut descendre jusqu’à zéro degré.

Plus précisément, l’automne austral (de mars à mai) est l’un des meilleurs moments pour se rendre à Alice Springs, la ville la plus connue de cette zone du centre du pays. A cette époque, les journées sont chaudes et les nuits fraîches. Les températures moyennes oscillent entre 12 et 27 °C. Le printemps présente également des températures agréables (en moyenne entre 13 et 30 °Celsius à Alice Springs), mais les soirées sont assez fraiches et il n’est pas rare que se produisent des orages spectaculaires. Le voyageur qui s’y risquerait en été austral (de décembre à février), pourrait connaître des températures extrêmes de 40° Celsius !

Tout au long de l’année, des périodes de sécheresse marquent le territoire dans son ensemble. Elles peuvent entraîner des feux de brousse et, en conséquence, des incendies de propriétés. C’est l’été austral (à partir de décembre) qui présente le plus de risque pour les incendies, mais, du fait de la sécheresse, ils peuvent aussi survenir au printemps et en automne.

Des cyclones tropicaux frappent aussi régulièrement le pays, surtout au nord. Ils apparaissent principalement entre décembre et avril. Le Nord-Est et l’Ouest peuvent être notamment touchés. Vents destructeurs et évacuation momentanée des populations peuvent être à prévoir. Le voyageur prudent fixera ses dates de départ en dehors des périodes à risques. Cependant, tant en ce qui concerne les feux de brousse que les cyclones, l’Australie est un pays moderne, qui sait gérer ces situations.

Votre voyage, bien préparé, ne sera pas gâché par le climat ! Des paysages poussiéreux de l’Outback aux plages de sable immaculé australiennes, avec la richesse des rencontres en tout genre qu’offre le pays, que de souvenirs à rapporter comme un trésor. Il faut aller en Australie, car c’est se donner un challenge de haut niveau ! Le pays est loin, vaste, totalement dépaysant. Ce continent offre la certitude de faire le plus inoubliable des périples !

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS