Informations Covid-19

Faut-il une assurance voyage pour la Nouvelle-Zélande avant de partir en voyage dans ce pays ?

Préparer un voyage en Nouvelle Zélande implique une valise remplie de vêtements appropriés, remplir les formalités pour voyage Nouvelle-Zélande et aussi d’être bien assuré ! Même si vous passez par une agence de voyages, il n’est pas systématique que cela inclut une assurance voyage. Et ne croyez pas que les assurances fournies avec une carte bancaire soient suffisantes ! Mais est-il obligatoire de s’assurer ?

* prix à partir de sur une base 2 personnes

S’assurer et pourquoi ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une assurance voyage ? C’est une assurance qui vous permet le remboursement de votre voyage en cas d’annulation, qui vous donne droit à une assistance rapatriement et qui assure vos bagages en cas de perte, de détérioration ou de vol.

Pour un court séjour en Nouvelle Zélande, terre voisine de l’Australie (à ne pas confondre avec Zelande en Hollande !) avec un visa touristique de moins de 3 mois, s’assurer n’est pas obligatoire ! C’est simplement préférable, conseillé et évident… À l’inverse, concernant un PVT, c’est-à-dire un visa d’un an avec l'autorisation d’y travailler, il est obligatoire de posséder une assurance.

Si vous partez en Nouvelle Zelande pour des vacances ou un circuit touristique de moins de 3 mois, sachez qu’il vaut mieux contracter une assurance voyage. Alors ne vous imaginez pas que c’est un pays à risques ou dangereux, pas du tout ! Même s’il y a des activités sismiques, elles sont minimes et vous ne les ressentirez pas. Côté espèces animales, pas de danger non plus, une seule bête possède une piqûre mortelle : la Katipo, une araignée très rare qui n’a pas fait de victimes depuis de très nombreuses années… Enfin, le pays possède le plus faible taux d’incivilités dans le monde. Vous pouvez partir tranquille !

Attention, cependant aux conditions pour être assuré, vous devez le faire depuis votre lieu d’habitation d’origine, être en bonne santé sans avoir subi d’opération les 6 mois précédents votre séjour, et rentrer dans la tranche d’âge (- de 69 ans ou plus selon les assureurs).

Vous assurez, c’est surtout faire face à des problèmes de dernières minutes ou des situations imprévues : la nécessité d’annuler votre voyage avant le jour du départ, tout en étant remboursé de la totalité ou presque du montant du voyage. Tomber malade ou être victime d’un accident et avoir besoin de soins et/ou être rapatrié. Perdre ses bagages ou se les faire voler et pouvoir se racheter quelques vêtements pour que votre séjour ne soit pas gâché parce que vous n’avez plus rien à vous mettre ! Vous l’aurez compris la première démarche à effectuer consiste à vérifier si votre assurance prévoit de faire l’avance de n’importe quels frais que vous rencontrerez, afin de vous éviter d’être sans liquidité.

Quelles assurances faut-il prendre ?

La première assurance est celle concernant le rapatriement et les soins médicaux, car l’assurance rattachée à votre banque via votre moyen de paiement ou encore la sécurité sociale ne couvrira que des soins médicaux imprévus et surtout urgents. Si vous avez un petit souci comme une rage de dents ou une allergie bénigne, sachez que les tarifs médicaux sont beaucoup plus élevés qu’en France. En Nouvelle-Zélande, une consultation chez le dentiste est comprise entre 40€ la simple visite et 90€ une carie à soigner. Un généraliste vous facturera la consultation entre 30 et 60€. Vous serez bien sûr remboursé lors de votre retour, mais seulement en fonction des tarifs français pratiqués. La différence sera à votre charge, sauf si vous avez souscrit à l'assurance prévue à cet effet. N’oubliez pas que peu importe l’assureur, aucun ne raffole des sports extrêmes comme le parachutisme ou le saut à l’élastique. Ces sports font automatiquement partis des clauses d’exclusion. Et bien que les sports ou activités plus traditionnels soient couverts, nous vous conseillons de vérifier au préalable dans votre contrat.

La seconde assurance est celle pour vos bagages. Là encore votre banque assure vos bagages lors d’un séjour à l’étranger, mais avec des plafonds beaucoup plus faibles et pour des cas particuliers. Attention également chez quel assureur, vous contracterez votre assurance : certains couvriront vos bagages pour toute la durée de votre séjour ou seulement pendant les trajets A/R en avion Nouvelle-Zélande. Vos bagages seront assurés contre le vol, mais pas la perte, ou inversement. De même, l’avance d’argent pour vous racheter de quoi vous vêtir sera parfois du simple au double. Ce sont des détails à prendre en compte.

La troisième assurance est l’assurance annulation. Les raisons d’une annulation sont nombreuses telles qu’un problème de santé, un vol de papiers 48 heures avant votre départ ou le refus du visa touristique.

Reste l’assurance voiture, la vôtre n’a aucune valeur en Nouvelle Zélande, car il est probable que votre assureur vous propose une très mauvaise prise en charge si vous vous trouvez à l’étranger. De plus, une extension de garantie sur votre contrat auto français est possible, mais vous reviendra sûrement plus cher que si vous souscrivez une assurance complémentaire auprès d’un loueur de voiture en Nouvelle Zelande. Là encore votre assurance bancaire sera dérisoire quant à la somme des remboursements qu’elle vous octroiera en cas d’accident. Enfin, sur place, la crevaison des pneumatiques sera toujours à votre charge, et le bris de glace sera une option que vous proposera votre agence de location de voitures. Nous vous conseillons de la prendre, car les routes néo-zélandaises sont souvent couvertes de petits graviers ou gravillons, susceptibles d’endommager pare-brise et autres vitres de votre voiture ou d’un véhicule voisin.

S’assurer, c’est être prévoyant et se prémunir contre d’éventuels risques, sans forcément imaginer le pire. Être assuré, c’est séjourner et voyager dans le monde entier l’esprit tranquille.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS