Informations Covid-19

Règles de savoir-vivre en Nouvelle-Zélande, ce pays de l'Océanie

Héritée de génération en génération, la culture maorie est un autre atout pour ce pays unique au monde. Si vous prévoyez de visiter la Nouvelle-Zélande, il est indispensable de savoir où se situe la Nouvelle-Zélande et de bien connaître et de considérer voire de respecter à la lettre les habitudes et coutumes des Néo-zélandais. Pour vous assurer un maximum de confort et éviter les problèmes lors de votre voyage, découvrez sans attendre ces quelques règles de savoir-vivre à la néo-zélandaise.

* prix à partir de sur une base 2 personnes

Les Néo-zélandais ne sont PAS les Australiens

Une erreur que font trop de voyageurs et expatriés, c’est de toujours comparer la Nouvelle-Zélande à son voisin, l’Australie. En effet, ce sont deux pays distincts et les Néo-zélandais apprécient mieux si vous les reconnaissez à leur juste valeur. Rappelez-vous alors qu’ils ne font pas partie du même territoire, et sont même distants de quelques milliers de kilomètres. Un Néo-zélandais sera tout naturellement contrarié si vous avez eu la malchance de le confondre avec un Australien. Cependant, il pourrait bien vous pardonner rapidement si vous reconnaissez votre erreur.

Les traits de caractères des Néo-Zélandais

Sympathiques et décontractés, les Néo-Zélandais valent bien le respect et la politesse de la part de leurs visiteurs. À Auckland comme à Wellington, ils mènent un quotidien similaire à celle de France ou de l’Europe, et partagent des valeurs communes à la plupart des pays occidentaux. Passionnés de sport, ils croient fermement en l’égalité sociale, un principe d’ailleurs défendu par le système de protection sociale. Il est vrai que des tensions ethniques mineures apparaissent parfois dans les villages néo-zélandais. Toutefois, la bonne volonté entre les races est généralement évidente.

Quelques règles de savoir-vivre

Le savoir-vivre néo-zélandais peut être classé en deux sections : les relations avec les Maoris et celles avec les Pakeha (non-Maoris). Même si le niveau de vie en Nouvelle-Zélande est le même, des différences notables existent encore entre ces deux cultures, qui se traduisent par un comportement social et une relation totalement différente avec leur environnement. Dans ce paragraphe, nous allons alors parler essentiellement des similitudes entre les deux cultures.

  • Avant de prendre en photo des monuments ou édifices maoris, assurez-vous toujours d’obtenir l’autorisation du propriétaire ou d’un ancien de la communauté.
  • Ne marchez pas sur un cimetière maori. L’accès à ce site sacré comme à de nombreux autres monuments est interdit.
  • Lorsque vous visitez une Wharenui (un lieu de réunion), retirez vos chaussures et ne mangez pas avant d’y être invité.
  • Les sites de rencontres maoris méritent le respect. Demandez toujours la permission avant d’y entrer.
  • Lorsque vous êtes invité par une famille maorie, un petit présent serait la bienvenue. Il pourrait s’agir de fleurs, de photos de votre ville de résidence ou d’une petite gâterie. En revanche, si vous recevez un cadeau, ouvrez-le immédiatement devant votre interlocuteur.
  • En Nouvelle-Zélande, le marchandage ou la négociation financière ne font pas partie de la culture locale. Lorsque vous achetez une marchandise, payez toujours le prix indiqué sur l’article, à moins que cela n’implique des sommes d’argent très importantes. Mais dans ce dernier cas encore, usez de votre politesse et de votre courtoisie, très appréciées en Nouvelle-Zélande, pour négocier un meilleur prix.

Une tradition d’hospitalité

En dépit de l’éloignement géographique, les Néo-zélandais ont la réputation d’être très ouverts. La tradition d’accueil des étrangers est tellement profondément ancrée dans l’esprit des Maoris qu’ils ont même un terme spécial pour la décrire : « Manaakitanga ». Aussi, dans la vie de tous les jours, les Néo-zélandais sont souvent très ponctuels, et font tout pour arriver en premier sur le lieu de rendez-vous. Une différence notable par rapport aux pays occidentaux est le fait qu’un pourboire bien intentionné dans un restaurant ou un hôtel pourrait se voir rejeté : les pourboires ne sont pas très courants en Nouvelle-Zélande.

Le savoir-vivre au travail

En affaires, les Néo-zélandais apprécient l’honnêteté et le sens de l’humour, et peuvent facilement faire confiance à leurs collègues, homologues ou supérieurs. Les approches trop amicales sont toutefois considérées avec suspicion, et un abus de confiance détruira la communication. Cela dit, un sentiment de réserve à l’encontre des étrangers peut subsister, mais les relations personnelles s’établissent rapidement. Les réunions d’affaires sont détendues, mais sérieuses. Au travail, une tenue décontractée, mais soignée est admise, sauf lors des grandes rencontres professionnelles. Peu de restaurants insistent d’ailleurs sur les codes vestimentaires. Dans tous les cas, les Maoris et Pakeha sont enclins à étendre leur hospitalité, et les étrangers peuvent être aidés avant même qu’ils ne demandent de l’aide. Côté environnement, les Néo-zélandais sont extrêmement fiers de la beauté naturelle sublime de leur pays et expriment de vives inquiétudes quant à sa préservation.

Ça y est ! Vous êtes maintenant prêt à embrasser la culture néo-zélandaise dans toutes ses facettes et de partir en voyage. Ces quelques paragraphes vous seront utiles pour vous guider tout au long de votre périple, que vous envisagiez de séjourner seulement pour un week-end, pour un mois, ou que vous projetiez de vous installer définitivement dans la terre des All Black.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS