Informations Covid-19

Dangers voyage Nouvelle-Zélande

Avec 18 500 km depuis la France, le voyage vers la Nouvelle Zelande est l’un des plus longs au monde. Il faudra compter au minimum 28 heures avant de pouvoir marcher sur le tarmac de l’aéroport d’Auckland. Un tel parcours peut cacher quelques risques. Rassurez-vous, la plupart des dangers éventuels de votre périple pourront très bien être évités. Il vous faut une bonne dose de vigilance. Voici quelques informations qui pourront sauver la vie.
 

* prix à partir de sur une base 2 personnes

Comment supporter 24 heures de vol ?


Si cela peut vous rassurer, la Nouvelle Zélande enregistre un taux d’accident aérien quasiment nul. La dernière fois qu’un accident d'avion desservant la zone remonte à très loin. Par contre, le risque d’avoir le mal de l’air est bien réel. Avec une journée entière et une nuit complète à passer dans la carlingue d’un Airbus A380, divers désagréments peuvent arriver. Pour éviter d’avoir les jambes lourdes, pensez à prendre des bas de contention. Puis, essayer de manger léger avant et pendant le vol. Retenez que l’altitude décuple l’effet de l’alcool. Les boissons gazeuses sont à boire avec grande modération. Selon les spécialistes, les places le plus près des ailes de l’appareil seraient les plus stables. Il existe de médicament pour se sentir bien pendant un long vol. Vous trouverez sur Facebook et autres réseaux sociaux pourront des informations utiles pour rendre agréables votre voyage.

La perte de bagages


La disparition de bagages est un risque à prendre à chaque fois que vous voyagez. Selon un rapport de la commission européenne, environ 90 000 valises sont perdues quotidiennement dans les aérogares de la planète. Dans 16 % des cas, elles ne quittent jamais l’aéroport. Puis, près de la moitié des pertes se produisent pendant la correspondance de vol. Ces dangers ne seront pas particulièrement importants pour la Nouvelle Zélande. Ceci dit, vous devriez souscrire à une assurance couvrant la perte des bagages. En effet, la compagnie aérienne accepte de vous dédommager, mais avec un forfait calculé selon le poids de vos bagages. Les quelques centaines d’euros qui vous seront versés ne couvriront jamais la valeur de vos affaires personnelles. Avec une bonne assurance pour voyageurs, ce problème sera vite réglé. Pensez également à mettre un traceur sur vos colis et gardez vos objets de valeur en cabine.

Faites attention au jetlag à l’atterrissage


Naturellement, vous aimeriez visiter les Nouvelle-Zélande lieux d’intérêt dès votre arrivée. Mais le jetlag regroupe tous les désagréments occasionnés par le décalage horaire, mais aussi le changement de latitude. Votre organisme perd tout simplement ses repères. Pour ceux qui n’ont jamais vécu cette expérience, c’est comme si vous avez travaillé dur toute une journée pour ensuite enchainer avec une nuit blanche. La fatigue est ressentie au niveau des muscles. Cependant, ce sont surtout vos nerfs qui seront soumis à rudes épreuves. Il n’y a pas grand-chose à faire pour combattre le mal-être. Pensez juste à vous hydrater convenablement. Autant que possible, essayez de dormir la nuit et de rester éveillé le jour. De cette manière, vous préservez votre rythme biologique.

Les risques avec les traversées en bateau


Il est possible de rejoindre la Nouvelle Zelande en bateau. Certains le font à bord de navire de croisière. D'autres prennent place dans des cargos ou des embarcations de plaisance. De nombreux voyageurs partent aussi d’Australie. Dans tous les cas, voyager en haute mer comporte toujours des risques. Il y a surtout le danger lié à la météo. Actuellement, les bateaux disposent d’équipements performants qui leur permettent de rester informés sur les caprices du temps. Quoi qu’il en soit, pensez à prendre des médicaments préventifs pour combattre le mal de mer. Sachez également que la Nouvelle Zélande est un archipel. À moins de prendre des vols intérieurs, les traversées en ferry feront partie du voyage, notamment pour relier l’ile du nord à celle du sud. Rassurez-vous, il y aura plus de plaisirs que de risques sauf si vous avez prévu un budget en dessous de ce qu’il faut.

Soyez prudents sur les routes néo-zélandaises


Les voyages en Nouvelle Zelande riment avec road trip et grand espace. Le pays ne dispose pas encore d’autoroutes, mais les infrastructures routières locales sont de bonne qualité. N’oubliez pas que dans cette ancienne colonie britannique, il faut conduire à gauche. Parfois, vous pouvez rouler sur une route nationale sans jamais croiser une voiture. Attention, cela peut vous faire oublier qu’il faudra serrer à gauche. La vitesse autorisée est légèrement au dessus de celle des routes françaises. En ville, vous pourrez rouler à 50km. Attention, il faut un permis en bon et due forme. Sachez également que les Néo-Zélandais sont des adeptes du stop. Vous pourrez lever le pouce partout. Toutefois, comprenez que les conducteurs sont plus réticents sur des axes routiers secondaires. Le risque de faire une mauvaise rencontre existe aussi en terre kiwi. Si vous voyagez dans les pistes reculées, ce serait mieux de vous faire accompagner par un guide local. Faites aussi attention dans les transports en Nouvelle-Zélande.
Votre périple néo-zélandais ne sera pas la destination de tous les dangers. Au contraire, le pays est très sur. Pensez juste à bien suivre les consignes de sécurité qui vous seront données à l’ambassade.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS