Infos pratiques Birmanie

Santé

Vaccination : Les autorités birmanes n’imposent aucune vaccination pour l’accès à leur territoire. Il est cependant fortement recommandé d’être à jour de ses vaccins contre la fièvre typhoïde, la diphtérie, le tétanos, la polio, et les hépatites A et B.
Pour les séjours de plus longue durée, il est indispensable d’être vacciné contre l’encéphalite japonaise.
Règles d'hygiène et d'alimentation : Boire de l’eau du robinet ou consommer des produits confectionnés avec elle (glaçons ou glaces) est à proscrire formellement, elle n’est pas potable. Buvez uniquement de l’eau en bouteille.
Les pharmacies manquent souvent de médicaments. Prévoyez une trousse à pharmacie contenant des médicaments contre la douleur, la fièvre… un produit anti-diarrhéique et un antibiotique contre d'éventuelles infections, notamment de nature intestinale, et une réserve de tout médicament dont vous pourriez avoir besoin, car votre traitement risque d'être introuvable sur place.
La dengue est très présente dans le pays. Produits répulsifs et insecticides puissants sont de mise quelle que soit la saison.
Le paludisme est courant dans le pays, mais le risque de contagion se situe uniquement entre mai et décembre.

Décalage horaire

Si vous partez en Birmanie, sachez que le décalage horaire entre la France et Yangon est d’environ 5h30 en hiver et 4h30 en été. Ainsi, en juillet et août, lorsqu’il est 19h00 à Yangon, il sera 14h30 à Paris.

Monnaie

La monnaie locale est le kyat, Ks en abrégé. Cela se prononce « chat ». Les cours sont soumis à une forte variation, il est donc compliqué de donner une estimation exacte de sa valeur au jour le jour. Jusqu'en 2009, 1 € valait 1 500 Ks. Prenez le temps de vous renseigner sur les taux de change avant de partir.
Pensez à amener des euros, ou de préférence des dollars, que vous pourrez changer au guichet des banques des principales villes. Limitez le change à l’aéroport au strict nécessaire, les taux étant très peu avantageux.
Attention ! En Birmanie, on ne peut payer qu’en espèces. L’usage de la carte bancaire est inconnu dans le pays, y compris dans les banques et dans les hôtels. Il est également impossible de trouver des distributeurs automatiques de billets.
S’il vous reste de kyats à l’issue de votre séjour, vous serez obligé de les changer avant de partir, ce n’est pas une monnaie convertible sur les marchés financiers internationaux.


Electricité

Ici, le courant est à 240V. Les prises sont de type anglais à 3 broches. Des adaptateurs sont parfois présents dans les hôtels mais il est préférable de prévoir le sien dans sa valise.
Nous vous conseillons également d'avoir une lampe de poche avec vous. L'approvisionnement en électricité est parfois difficile dans les petites comme dans les grandes villes.

Langue

Si le birman est la langue officielle du pays, il existe un nombre conséquent de dialectes attachés aux différentes populations. Vous entendrez par exemple du karen, du chin, du shan ou du kachin. En outre, peu de Birmans sont anglophones. Mais pas d'inquiétude, les personnes gérant et accueillant les établissements touristiques le sont. Vous n'aurez ainsi aucun souci pour vous faire comprendre dans les endroits touristiques.
Notez que le birman n'est pas facile à prononcer, ni à maîtriser. Cependant, si vous êtes prêt à apprendre quelques fondamentaux, voici quelques termes du quotidien dont vous pourriez user dans les situations adéquates :
Bonjour = miNg(e)la ba
Au revoir = pyaN do' mè
Oui = houʔkè'
Non = mehouʔ pa 'bou
Merci = 'tché
Je ne comprends pas = 'na lè ba dè

Climat

Il y a 2 zones climatiques en Birmanie. Au centre du pays, la zone de Bagan-Mandalay est une zone chaude et sèche. Entre avril et juin, les températures y sont élevées. Au sud, la région de Yangon est plus sujette à la mousson et à l'humidité. Entre les mois de juin et d'octobre, les ouragans sont assez fréquents.
Pour pouvoir visiter la Birmanie dans les meilleures conditions, la période entre octobre et mars reste la plus propice. Vous profiterez d'une saison plus sèche avec des températures supportables.

Pourboires

Les pourboires sont très courants en Birmanie. Selon le service rendu ou la prestation, le montant du pourboire sera très variable. Il se situe le plus souvent entre 1 et 3 USD.

Photos et vidéos

Pour être sûr de stocker toutes vos images numériques, prenez suffisamment de mémoire, disque dur ou carte mémoire.
Veillez toutefois au moment et à l'endroit où vous prenez des photos. En effet, certaines photos pourront être jugées comme en dehors des limites autorisées ou inappropriées.
Faites également attention avec le climat. Ne laissez pas votre matériel en plein soleil et utilisez des pochettes étanches de type "Zip Lock" pour le protéger de l'eau et de l'humidité.

Artisanat

Les amoureux d'artisanat seront ravis de découvrir la Birmanie, un pays où l'artisanat est très présent, varié, bon marché et de bonne qualité.
Cuivre, bois, coton, soie ou encore objets laqués (surtout à Bagan) mais aussi argent, parapluies en papier, les idées d'achat sont nombreuses. Par contre, l'achat de pierres précieuses et notamment de rubis est strictement interdit. Les contrôles douaniers sont très fréquents à la sortie du pays.

Cuisine

La gastronomie birmane s'inspire grandement des cuisines de ses voisins chinois, indiens et thaïs. On y retrouve des plats de viandes, légumes et poissons où prédominent les nouilles et le riz. Mais tout comme dans la cuisine indienne, l'ingrédient phare, épice indispensable des plats birmans, est le curry.
Vous souhaitez goûter un plat typique ? Ne passez pas à côté des Ohn-No Nhakswe (poulet au curry et noix de coco accompagné de nouilles) ; laissez-vous tenter par le Paratha (petit pain d'origine indienne) ; ou encore le nan-bya (petit pain d'origine indienne également, qui peut être servi de différentes manières). Enfin, si vous souhaitez goûter un plat des plus exotiques et typiques du pays, pas d'hésitation : osez les sauterelles frites !
En dessert, vous vous régalerez d'un plus classique gâteau à la banane ou bien d'algues gelées.
Si vous souhaitez accompagner votre délicieux repas d'une boisson, vous pourrez trouver dans tout le pays de la bière chinoise. Mais pour un plat 100 % birman, dégustez sans conteste la bière locale : la Mandalay.
Vous préférez le thé à la bière ? Pas de problème ! Le thé vert chinois est la boisson typique. Il se boit très concentré et non sucré, pendant le repas.
Si vous avez envie de jus de fruits, tant mieux ! La Birmanie regorge de jus de fruits exotiques frais, et ce durant toute l'année. Papaye, orange, mangue, ananas, noix de coco, pastèque, etc. Choisissez !

Les fêtes

La Birmanie utilise le calendrier grégorien, et ses fêtes sont fondées sur le calendrier solaire. Quelques dates incontournables des diverses célébrations dans le pays :

  • Le 4 janvier : Fête de l’Indépendance. Dans toutes les villes de Birmanie, sont organisés des foires et des défilés.
  • Le 12 février : Fête de l’Union. Elle est surtout célébrée à Yangon. Des délégués des divers peuples du pays viennent en costume traditionnel prendre part à un défilé.
  • Le 2 mars : Fête du paysan, célébrée avec un défilé militaire.
  • Le 27 mars : Fête des Forces Armées qui donne également lieu à un défilé
  • En avril (fête mobile, la date varie selon les années) : Le nouvel An bouddhique.
  • Le 19 juillet : Fête du martyr. C’est l’occasion de fêter la mémoire du héros national birman par excellence, Bogyoke Aung San.
  • Le 25 décembre : Noël.

Savoir-vivre

La Birmanie est culturellement proche du reste des pays du sud-est asiatique. Les habitants accordent une grande importance à la politesse et au bouddhisme. Quelques règles de base de la courtoisie locale :

  • Retirez vos chaussures avant de passer le seuil d’une maison ou d’un temple.
  • Il est habituel de serrer la main des gens que l’on rencontre pour les saluer. Cependant, une femme ne touche jamais un homme étranger, même pour le saluer.
  • Le respect d’une certaine pudeur s’impose, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Le port du pantalon (ou de la jupe longue pour les femmes) est à privilégier, les shorts et les jupes courtes restant contraires aux mœurs locales.
  • Les horaires sont strictement respectés. Les heures d’ouverture des magasins vont de 9h à 18h. Quelques-uns seulement sont ouverts les samedis matins. Peu de restaurants sont encore ouverts après 20 heures, prévoyez de manger tôt.
Rappelez-vous que vous êtes un visiteur étranger, et respectez les habitudes locales, même si certaines vous semblent un peu étranges. En cas d’impair, gardez votre bonne humeur et excusez-vous poliment afin de profiter au mieux de votre séjour.

Voyager en Birmanie

Voyager en Birmanie est une expérience spéciale, hors du temps. Le pays ne s’est pas encore ouvert au tourisme de masse comme ses voisins, en raison des restrictions longtemps imposées par la junte militaire. Il y a encore une décennie, le Myanmar était encore inaccessible aux étrangers, ce qui lui a permis de conserver une authenticité inégalée.
La Birmanie est un pays composé d’une mosaïque de peuples qui parlent les langues les plus variées. Ils ont cependant un mode de communication en commun : le sourire. Souriez, et vous serez partout compris. Les moines bouddhistes sont soumis à un certain nombre d’interdictions, parmi lesquelles la chasteté. Cela se manifeste entre autres par le fait qu’ils évitent tout contact physique avec une femme. Si l’on souhaite leur donner quelque chose, il suffit de le poser à côté d’eux, à portée de main.
Il est considéré comme très discourtois de répondre directement par la négative, ce qui implique qu’un Birman peut dire oui pour dire non, et être évasif dans ses réponses.
La sécurité est plutôt bien assurée dans le pays. Les habitants sont ouverts et tolérants, surtout si l’on respecte leurs coutumes, et le niveau de délinquance est faible. Les régions les plus fréquentées par les étrangers, Yangon, Mandalay et Pagan, sont très surveillées de ce point de vue. Vous pouvez trouver des informations actualisées sur la situation locale sur le site du ministère des Affaires étrangères. Pensez à le consulter avant votre départ.

Birmanie ou Myanmar

Le pays a changé de nom, pour "L’Union de Myanmar" en 1989 suite à un coup d’État militaire. Ce changement important marque la fin d'un passé, le nom de "Birmanie" était en effet issu de la période coloniale. Le nouveau nom, déjà utilisé au 13e siècle, a cependant été refusé par l'opposition du gouvernement actuel, un gouvernement militaire. Le nom de "L’Union de Myanmar" est à ce jour reconnu par l'UE et les Nations unies.

Haut
OBTENIR UN DEVIS

foo