Guide Cuba - Bien préparer sa visite de l'île

Si l’on sait que l’on surnomme Cuba la Perle des Antilles, on sait peut-être parfois moins les raisons d’un surnom si flatteur. Il est dommage de méconnaître encore la beauté de l’île, tant sur le plan humain, artistique, architectural que culturel. Les quelques lignes de ce guide sauront vous dire pourquoi Cuba est à découvrir impérativement pour qui veut connaître les Caraïbes.

Les principales villes cubaines

Cuba est indissociable de la Havane. Le Malecon qui court le long de la mer, le musée de la Révolution, le quartier de la Habana Vieja, le cœur historique de la ville où sont réunis tous les pans de l’architecture cubaine, c’est cela Cuba. A cela s'ajoute une ambiance typique, faite de musique, de rhum et de vieilles voitures, Cuba a vraiment un charme fou. Pour retrouver le charme de la Havane sans la taille imposante, il y a Trinidad. Considérée comme la plus belle ville de Cuba, elle a de nombreux atouts de séduction, à commencer par un riche patrimoine fait de maisons typiques. Santiago, dans le sud-est, est également réputée pour son architecture et surtout son passé révolutionnaire. Enfin, Cienfuegos paraît incontournable. Cette charmante ville portuaire propose une ambiance loin des agglomérations touristiques pour une atmosphère plus typique. Le mélange architectural, la proximité d’un bord de mer magnifique, tout cela concourt à en faire une ville inoubliable.

La culture à Cuba

La culture cubaine, c’est ce qui fonde l’identité des habitants de l’île que l’on connaît partout dans le reste du monde. Et on se rend compte qu'elle est riche. Du côté des plaisirs, le rhum, le Havana club bien sûr, est une référence au même titre que les Habanos, les cigares cubains, sans aucun doute la référence mondiale dans le domaine. La culture, c’est aussi la musique, et cette petite île a laissé son empreinte avec le boléro, le mambo, la salsa ou encore le jazz caribéen. Ecouter le Buena Vista Social Club est parfait pour se préparer à l’ambiance des rues cubaines. Enfin, impossible de ne pas citer le Che, compagnon de route de Castro, dont on peut retrouver l’histoire dans son mausolée. Enfin, les voitures US, importées avant l'embargo de 1962 et que l’on trouve encore dans toutes les rues, font véritablement partie du patrimoine de la destination.

Climat

Quand on pense à Cuba, on pense tout de suite au soleil et à la chaleur, et vous ne serez pas loin de viser juste. En effet, la destination profite d’un climat globalement très satisfaisant bien qu’à nuancer légèrement. Le territoire est sous l'effet d’un climat tropical, qui lui donne une atmosphère chaude et humide. Ainsi, la période dite sèche court de décembre à avril, permettant des températures de l’air à 27° en moyenne, et 25° pour la mer. C’est la période idéale pour un séjour de découverte de Cuba. De mai à novembre, on est dans la période humide. Les températures montent respectivement à 30° et 29° de moyenne mais les précipitations sont aussi plus élevées. Il est encore tout à fait possible de partir sur cette période de l’année, à la condition d’éviter les mois de septembre à novembre, qui constituent la saison des ouragans. Les vents puissants et parfois destructeurs ne sont pas une invitation à parcourir l’île à cette époque de l’année.

Décalage horaire

Quand on parle de voyage, il est important de parler du décalage horaire tant pour s’y préparer que pour mieux organiser son séjour sur place. Il faut savoir qu’entre la France et Cuba, le décalage est de 6 heures, Cuba se trouvant sur le fuseau GMT -5h. Ainsi, lorsqu’il est 12h dans l'Hexagone, il est 6h à la Havane. Attention toutefois, Cuba respecte aussi le passage à l’heure d’été, et le fait sur une période plus étendue de deux semaines au mois de mars et de 1 semaine à l’automne. Durant cette période, l’écart se réduit à 5 heures avec l'île cubaine. Armé de toutes ces informations, vous pourrez préparer correctement les premiers jours de votre voyage et vous saurez quand téléphoner en France sans réveiller toute la famille.

Visa et passeport

Cuba est une île magnifique mais la beauté de ses paysages se mérite, notamment en remplissant quelques conditions administratives pour partir. Elles ne devraient cependant pas être un frein puisqu’elles restent assez simples pour partir en voyage. Il suffit d’avoir un passeport valide, de demander une carte de tourisme, d’avoir une assurance santé, ainsi que d’avoir en votre possession le billet aller comme le billet retour. Votre passeport doit être encore valide à la date de votre retour. Cuba ne demande pas de visa pour entrer sur son territoire mais une carte de tourisme dont le but est assez similaire. Elle se demande, contre rétribution, auprès de l’ambassade ou d'un consulat. Elle est généralement intégrée au prix du voyage lorsque l’on part avec un tour-opérateur, qui propose des voyages tout compris, avec guide et chauffeur. Cette carte touristique vous donne l’autorisation de rester un mois sur le territoire cubain, mais vous pouvez faire allonger sur place la durée si vous le souhaitez.

Monnaie et change

La question de la monnaie est plutôt délicate car c'est le seul pays au monde à proposer deux monnaies officielles qui ont cours simultanément. Le gouvernement cubain semble s’engager dans une voie qui veut mener le pays vers une uniformisation de cette monnaie mais en attendant, il vous faut vous familiariser avec ce principe. Il y a le CUP, le Peso Nacional, c'est-à-dire la monnaie utilisée seulement par les cubains eux-mêmes pour leurs achats du quotidien. Les touristes utilisent le CUC, le Peso Cubain Convertible. Pour se donner un ordre d’idée, un CUC vaut environ 1 euro bien qu’il soit nécessaire de vérifier ce taux de change avant son départ. Un CUC vaut quand à lui 25 CUP, la monnaie locale. Dans la théorie, les touristes n’ont que très peu de contact avec cette monnaie. Mais essayez de régler avec cette monnaie locale et vous vous rendrez vite compte que le système cubain fait que les articles achetés ainsi sont beaucoup plus intéressants que réglés en CUC.

Internet et téléphone

Si vous comptez envoyer à vos amis des vidéos en temps réel de vos vacances, vous allez être déçus, et au contraire si vous voulez faire une cure de désintoxication au portable, c'est la destination qu'il vous faut. En effet, il faut savoir que le réseau internet y est très peu développé. La plupart des hôtels proposent un wifi payant et dans les lieux publics il est aussi payant, moyennant l’achat d’une carte wifi à l'opérateur national, au prix d’environ 2 CUC de l’heure. Avec votre smartphone, oubliez dès maintenant la 3 ou la 4G, le réseau de données est très peu efficace et hors de prix. Ne comptez pas utiliser une application pour vous repérez, utilisez plutôt une bonne vieille carte et un guide. Avec un smartphone, on peut tout simplement téléphoner pour donner de ses nouvelles. Là encore, selon votre opérateur français, la minute d’appel peut vous coûter 2 euros en moyenne. Pour téléphoner, les cabines téléphoniques sont légions et abordables mais sachez que si vous essayez de joindre un portable, c’est celui qui reçoit la communication qui paye, l’appel n’aboutit donc pas toujours. A toutes ces informations, il faut ajouter l'impossibilité pour un étranger d’acheter une carte SIM, ce qui est pourtant souvent une solution pour payer moins cher à l'étranger.

Electricité

Lorsque l’on part en voyage, on emmène souvent avec soi quelques petits appareils électriques, qu’il s’agisse du chargeur de son téléphone, d’un rasoir électrique ou d’un lisseur pour les cheveux. Avant de s’encombrer et pour éviter les soucis, il est donc nécessaire de toujours se renseigner sur le courant électrique dans le pays d’arrivée. En ce qui concerne le courant, Cuba utilise du 220V sur une fréquence de 50hz tandis que la France utilise du 230V pour une fréquence de 60 hz. Il convient donc de bien vérifier sur la prise électrique si celle ci peut se raccorder en tension et en fréquence aux normes cubaines. Dans la pratique, on se rend compte que les portables sont faciles à recharger, et que le reste risque de ne pas fonctionner. Chaque nation utilise plusieurs types de fiches électriques et là encore la concordance entre la France et Cuba n’est pas évidente. Il convient donc par précaution d'emmener un adaptateur de voyage qui pourra ainsi vous permettre de faire concorder toutes les prises françaises et cubaines.

Transports

Cuba est tout en longueur, plus d’un millier de kilomètres d’est en ouest. Si vous comptez faire les deux parties de l'île, il faut le prévoir à l’avance dans votre voyage et l’avion sera la solution à la fois la plus rapide et la plus confortable pour traverser le pays. Des compagnies locales permettent de faire le trajet à la façon des compagnies low-cost en Europe. Deux grandes compagnies de bus permettent aussi de faire de grands voyages sur l’île, là aussi la réservation est conseillée. Pour les courts trajets, les solutions de transport sont plus anarchiques entre les taxis, les bus, les calèches, les voitures américaines et tout ce que la débrouille vous invitera à trouver comme solution. N’oubliez pas d’avoir quelques CUP, le peso cubain en monnaie locale, les trajets en bus ou avec des taxis vous coûteront bien moins chers. La location, de voiture, réservée aux touristes, est assez onéreuse et les stations essence ne sont pas nombreuses sur la route, il faudra donc faire un effort de planification avant votre voyage.

Artisanat

L’artisanat profite de la double culture de l’île, à la fois européenne et africaine, pour se développer et proposer des bibelots très variés sur de nombreux supports, en particulier le bois. Le principal marché aux artisans est celui de la capitale, La Havane, qui se trouve derrière la cathédrale dans le quartier de la Habana Vieja. Mais l'artisanat que vous ramènerez de Cuba, c’est celui des cigares et du rhum. Pour le rhum, 7 ans d’âge sinon rien. Pour les cigares, vérifiez la provenance d’une des fabriques officielles pour éviter de tomber dans les pièges à touristes. Et là, même si vous n’aimez pas le cigare, vous aimerez le cigare de la Havane.

Destination magnifique et population formidables, plages de rêves, paysages naturels splendides, vous êtes convaincu du voyage et avec ce guide vous avez toutes les informations en main pour passer des vacances inoubliables, qui vous emmèneront de Santiago à la région de Pinar del Rio.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS