Le décalage horaire aux USA

De New York à la route 66, de Las Vegas aux plaines texanes, les USA ont cela de stupéfiants qu’ils offrent une infini variété de paysages, de cultures, de traditions d’atmosphères. Leur aura mondial en fait un lieu que l'on doit  absolument parcourir de l’intérieur pour mieux comprendre la force des américains. Afin de bien réussir son séjour, qui s'avère déjà inoubliable, de nombreux paramètres sont à prendre en compte.

Le décalage horaire avec les USA

Il faut se rappeler que ce territoire est vaste et qu’il couvre à lui seul plusieurs fuseaux horaires.  
En effet, ce territoire s'étale sur plus de 4500 kilomètres d’est en ouest. C'est pourquoi ce pays est divisé en 4 fuseaux horaires de la côte Atlantique à la côte Pacifique. On obtient des fuseaux différents, selon les régions, celle de l’Est, celle du Centre, celle des Rocheuses et celle du Pacifique.
Il faudrait en ajouter un autre pour prendre en compte l'Alaska qui a son propre fuseau horaire, et c’est sans compter sur les îles éloignées du continent comme Hawaï.  Toutefois, cette difficulté avec les horaires sont encore plus marquées lorsque l’on prend en compte le décalage horaire, son application ou non en fonction des régions ou encore le fait que certaines zones protégées d’un état ne soient pas sur le même fuseau que le reste.

Comment le calculer ?

Il est vrai qu’avec les smartphones du quotidien, on peut facilement suivre des différences de temps d’un lieu à un autre ou encore d’un état à l’autre.
Pour autant, il est bon d’avoir quelques moyens rapides afin de déterminer l’heure américaine lorsque l’on est en France. Le premier point à savoir est que l’on doit en retirer par rapport à celle française pour obtenir celle américaine. Ainsi, s’il est 21h fuseau français, il est 15h à Washington et seulement 12h à Los Angeles, sur la côte Pacifique.
Il faut donc retrancher entre 6  et 9 heures. Le compte est facile à faire sauf en période de changement d’heure car il faut prendre en compte celle d’été et de celle d’hiver. En effet, la capitale Parisienne et Washington ne changent pas aux mêmes dates, l’heure estivale étant plus restreinte chez nous qu’aux USA. Sur les mois de mars et d’octobre, le décalage peut donc varier encore d'une heure en fonction de la situation.

Gérer le décalage pour un voyage réussi

Cette question est importante car elle joue beaucoup sur la forme des organismes lorsque l’on part en voyage.
Même si vous brulez d'impatience de commencer votre voyage aux USA, il faut se souvenir que le corps peut ne pas apprécier de se voir décaler de 6 à 9 heures.
Ainsi, il convient de se préparer sereinement. Le premier élément sur lequel il peut être facile de jouer, c’est celui de l’activité du premier jour. Plutôt que de se lancer à l’assaut de tous les musées de New York et de toutes les activités qui vous font rêver, le premier jour devrait idéalement être léger.
On arrive généralement en journée aux Etats-Unis alors même que l’on finirait la sienne sur le territoire français. C’est pourquoi être calme à son arrivée et son premier jour complet permet à l’organisme de se reposer. Pour autant, l'idée n'est surtout pas de s’enfermer dans sa chambre d’hôtel mais de se mettre au maximum en extérieur. Laisser son corps assimiler la lumière extérieur est le meilleur régulateur pour le sommeil et la récupération.
Vous pouvez aussi penser à faire atteion à comment vous vous habiller dans l'avion pour éviter les problèmes de circulation sanguine qui fatigue beaucoup l'organimse.

Pourquoi vous devriez vous y intéresser ?

Par rapport à Paris ce n’est pas une chose aisée mais vous aurez bien besoin de le comprendre afin de vous y adapter.
Si vous limitez votre séjour à une même ville, New York par exemple, ou un même état, vous n'aurez pas de souci particulier pour l'assimiler. Dans le cas d'un road trip, dans ce lieu aussi vaste qu'un continent le décalage horaire, symbolisé par de grands panneaux verts sur le bord des routes concernées, est important. D’un rendez-vous pour une location de voiture à un magnifique coucher de soleil, de  votre série préférée à votre vol, on ne peut pas se permettre de ne pas s’y adapter.


Parcourir le monde, les Etats Unis, passer de l'extravagance de Las Vegas aux montagnes Rocheuses, de l'infatigable New York à la cosmopolite San Francisco, tout cela à un prix, celui du jetlag. Avec un pense-bête et un peu de préparation, vous serez parés à toutes les éventualités pour passer un magnifique séjour.

Stopover
Haut
OBTENIR UN DEVIS